En 2020 je vais bien

Après des périodes difficiles en 2018 et 2019, je décide qu’en 2020 je vais bien!

Dit comme ça, ça ressemble un peu à de la méthode Coué, j’en suis consciente. Cela dit j’ai envie de laisser derrière moi toute cette période et d’aller de l’avant. Je décide donc de mettre toutes les chances de mon côté.

Pas de longue liste de résolution que j’abandonnerai aussi vite que je les aie prises. Non, juste un cap, une direction que j’ai envie de suivre. Pour moi.

Continuer le travail avec mon psy

Parce que autant je peux décider d’aller de l’avant autant je ne peux pas, du jour au lendemain, chasser tous mes démons. C’est qu’ils sont nombreux les bougres. Avec ce genre de bestioles le risque est de croire trop vite que l’on s’en est débarrassé. C’est là qu’ils réapparaissent les fourbes!

Retenter la méditation

Il parait que dans quelques années méditer sera rentrer dans les habitudes comme de se brosser les dents. Moi j’ai énormément de mal à m’y mettre… J’ai beaucoup aimé Journal intime d’un touriste du bonheur de Jonathan Lehmann et j’ai vu qu’il avait collaboré à l’appli de méditation 7mind X Les antisèches du bonheur. Il y avait une offre à 35€ pour l’année, je me suis dit que je pouvais toujours tenter.

Reprendre la sophrologie

Cette technique m’avait bien aidée lorsque j’étais encore à Vincennes pour arrêter de me torturer au sujet de mon expérience dans la grande entreprise. J’espère arriver à apprendre à lâcher prise. Et pour ceux qui me connaissent, ce n’est pas une mince affaire…

La sophrologue que je vois a une approche complète. Elle considère non seulement à mes troubles mais aussi mon histoire familiale pour tenter d’en trouver les origines. Que j’en sois consciente ou non. C’est une technique différente de celle que j’avais connue. On verra bien.

Consulter une nutritionniste

Avec mon burn-out j’ai pris 15kg. 10 s’étaient envolés avec le fameux régime BYC (bouillon, yaourt, compote) de l’hôpital, mais bien sûr ils sont revenus. D’après les chiffres, je suis en très léger surpoids donc rien de bien grave, mais je ne me sens vraiment pas bien dans mon corps.

Si j’ai bien entendu pris du poids partout, la graisse a eu l’idée géniale de se localiser en particulier au niveau de mon abdomen. J’ai donc maintenant une magnifique bouée que j’assume difficilement. Je rentre dans mes jeans mais j’oublie les pulls moulants… J’ai mal au dos et aux genoux et ça c’est vraiment pénible. Sans oublier que j’ai une magnifique cicatrice que je veux pouvoir exposer fièrement l’été prochain sur la plage 😉

Continuer le sport

En septembre je me suis inscrite dans une salle de sport. J’ai du mal à me motiver pour le sport, surtout dès que les conditions météo ne sont pas top ou que je suis fatiguée. Donc la salle a ce double avantage d’être à l’abri et de me coûter des sous. Je n’ai donc pas d’excuse pour ne pas y aller et j’ai plutôt intérêt à rentabiliser mon abonnement si je ne veux pas culpabiliser.

Un coach m’a établi un programme alliant cardio et muscu qui prend environ 1h15. J’essaye d’y aller au moins deux fois par seaine. Trois c’est le top mais avec mes horaires de boulot ce n’est pas souvent facile.

Chercher un nouveau boulot

J’aime beaucoup ce que je fais, ce travail m’a fait beaucoup de bien. Il est extrêmement enrichissant sur le plan humain mais voilà… je m’ennuie. J’ai été habituée à être sur plusieurs dossiers en même temps, avoir des mails à dépiler, des projets à mettre en place, etc. Et ça me manque. La pression continuelle ne me manque pas en revanche clairement. Mais je me dit qu’il doit y avoir moyen de trouver un juste milieu. Donc, pour plusieurs raisons, j’attends le début du printemps pour me mettre en quête du job idéal.

Concrétiser un projet pour le blog

Depuis un moment j’ai une idée pour une série d’articles que je voudrais publier sur le blog. Mais avant de publier il faut écrire, ahah. Les grandes lignes sont bien là. Yapluka prendre le temps de se poser pour les rédiger. En fait, plus que concrétiser un projet blog, je crois que mon cap devrait être de prendre du temps pour faire quelque chose qui me tient à cœur (le « prendre du temps pour moi » pourrait faire l’objet d’un article à lui tout seul. Je suis sûre que vous voyez ce que je veux dire).


Et vous? Bonnes résolutions, cap, quoi de prévu pour 2020?


Pour ne rien rater, abonnez-vous à la newsletter!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité.