Le serment des Limbes [PoPcOrN]

C’est par hasard que Le serment des limbes est apparu dans ma PAL.
Je partage mon abonnement Audible avec ma Petite Maman et elle est dans une période Grangé. Il y a quelques temps j’ai écouté La terre des morts, et Kaïken m’attends encore sans ma bibliothèque.
 
Du même auteur j’avais beaucoup aimé le diptyque Lontano et Congo Requiem. En revanche avec La terre des morts j’en ai appris bien plus que je j’aurais jamais voulu en connaître sur le monde du porno et certaines pratiques sexuelles déviantes.
 
L’histoire du Serment des Limbes?

 

« Quand on traque le Diable en personne, jusqu’où faut-il aller ? Quand Mathieu Durey, flic à la brigade criminelle de Paris apprend que Luc, son meilleur ami, flic lui aussi, a tenté de se suicider, il n’a de cesse de comprendre ce geste. Il découvre que Luc travaillait en secret sur une série de meurtres aux quatre coins de l’Europe, dont les auteurs orchestrent la décomposition des corps des victimes et s’appuient sur la symbolique satanique. Les meurtriers ont un point en commun : ils ont tous, des années plus tôt, frôle la mort et vécu une « Near Death Experience ». Peu à peu, une vérité stupéfiante se révèle : ces tueurs sont des « miraculés du Diable » et agissent pour lui. Mathieu saura-t-il préserver sa vie, ses choix, dans cette enquête qui le confronte à la réalité du Diable ? »
 
serment-des-limbes
 
Quand quelqu’un me dit qu’il n’aime pas un livre je réponds toujours « ne le termine pas. La vie est trop courte et il y a trop de livres pour perdre du temps avec un récit qu’on n’aime pas » (exception faite aux livres que l’on nous impose au lycée. Quoique c’est le matin de mon oral de Lettres en Première que je me suis rendue compte que j’avais oublié de finir Les confessions de Jean-Jacques Rousseau… Meilleur somnifère du monde ce bouquin ! Mais revenons à nos moutons).
Comme souvent je n’ai pas suivi mes propres conseils et je me suis accrochée. Pourtant j’aurais bien abandonné en cours de route.
 
On sent qu’il y a eu beaucoup de recherches de la part de l’auteur. Dans l’ensemble l’histoire est bien menée et réfléchie. Grangé fait voyager les lecteurs de Paris à l’Afrique en passant par l’Europe de l’Est. Et pourtant… Je n’ai pas accroché. On baigne en plein univers religieux, limite fanatique. Le centre de l’intrigue est l’existence ou non du Diable, donc c’est assez logique. Et je ne suis jamais contre une dose de fantastique. Cependant j’ai trouvé qu’il y avait trop de longueurs, de circonvolutions.
Le dénouement est bien pensé. Mais j’avoue avoir mis en vitesse d’écoute 1.2 pour arriver plus vite à la conclusion.
Au final, existence du diable ou folie des protagonistes ? Je ne divulgache pas la fin.
 
Pendant la lecture j’ai noté une citation de Musluh al-Din Saadiun, un poète persan, que j’ai trouvé très belle: Ne pleure pas sur les morts qui ne sont plus que des cages dont les oiseaux se sont envolés.
 
Bref, autant j’avais été emportée par les aventures de la famille Morvan dans Lontano. Autant je n’ai pas accrochée à l’enquête de Matt l’ancien séminariste devenu flic.
 
Vous l’avez lu? Qu’en avez-vous pensé?

Pour ne rien rater, abonnez-vous à la newsletter!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisse moi un petit mot :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.