2010 vs 2012, le comparatif des grossesses

Il y a bientôt huit semaines que mon 22 mars est passé, il y a des dates qui marquent, comme ça…

Tu as peut-être suivi mes aventures avec mon bidon, sinon je te les conseille, c’est très sympa à lire ! Mode auto-promo [ON]

Avec maintenant un peu de recul, grossesse 2010 vs 2012, le grand comparatif !

2010vs2012 2010 ou 2012, tu noteras que j’aime le rose…

Démarrage du projet

2010 : à partir du moment où on s’est décidé, il a suffit qu’on se regarde dans les yeux et la Chouquette était en route. Magique !

2012 : ça été un peu plus long , il a fallut 4 mois. Ca reste tout à fait raisonnable j’en suis bien consciente, mais quand ça a été si facile la première fois on s’attend à ce que ce soit pareil la seconde. Décidément, dès le début Poupette n’était pas pressée !

Le test

2010 : Quand je suis allé à la pharmacie pour acheter mon test, la pharmacienne m’a proposé un lot de deux, sur le coup je n’ai pas bien vu l’intérêt mais je me suis dit qu’on ne savait jamais… Je t’ai dit que je suis blonde ? Et bien il semblerait que je ne sache pas faire pipi correctement parce que le premier matin j’ai raté le test. D’où l’utilité du second, en fait j’ai compris, c’est un pack spécial blonde !

2012 : J’ai utilisé plus de deux tests parce que j’avais tellement hâte de savoir que je faisait le test à partir d’un jour de retard, et il se trouve que cette fois, mon corps avait décidé de me faire des blagues : t’y crois là, t’y crois ? Eh ben non, c’est pas pour cette fois ! Même si je sais bien que 4 mois d’essais c’est très court, à chaque fois il y avait une petite déception.

Le premier trimestre

2010 : j’ai pris pas loin de 10kg. Ben oui quoi, je suis enceinte, normal que je grossisse ! Gare à toi si tu essaye de me sucrer mon quatre heure ! C’est curieux, quand je marche vite j’ai des points de côté dans le bas ventre… No comment… (en tant que nullipare à l’époque les contractions n’étaient qu’un vague concept…)

2012 : La voiture est le diable, c’est hyper dangereux avec les vibrations ! On rentre à La Rochelle cet été, comment je vais faire ? Au pire si je le sens pas, je prendrai le train. Bon, on va aller chez le médecin et demander une prise de sans et une écho histoire d’être sûre que si je m’angoisse ce n’est pas pour un faux positif. Stressée, moi ? Je vois pas ce qui te fais penser ça…

Le second trimestre

2010 : selon les livres c’est le bon moment pour voyager. Hop, direction l’Angleterre et tout un parcours pour faire découvrir à Jiminy les coins que j’aime. Hop, direction l’hôpital pour menace d’accouchement prématuré. Et hop, direction mon lit pour neuf semaines suivantes…

2012 : arrêt de travail à la visite du 4ème mois. Du jour au lendemain j’ai un peu arrêté de vivre, j’ai eu un peu peur de tout. Si j’étais arrêtée il y avait bien une raison donc si je ne voulais pas me retrouvée alitée de nouveau mieux valait prendre des précautions.

Le troisième trimestre

2010 : il n’a duré qu’un mois et demi, en même temps un trimestre de trois mois c’est d’un commun. Et puis avec un bébé de 35 semaines dans une maternité de niveau 1 tu es une star ! L’autre côté positif d’accoucher le lendemain du début de son congé maternité c’est qu’on profite de sa Louloute 6 semaines de plus. Mode Positive Attitude [ON]

2012 : Jusqu’ici tout va bien. Mais je vais quand même mettre mon pyjama dans mon sac pour aller à la visite de contrôle, au cas où… ça m’évitera de devoir mettre la blouse-fesses-a-l’air quand le gynéco me dira qu’il me garde. Non parce que ce serait étonnant que tout aille bien, j’ai eu des contractions, forcément cette fois il va me garder. On est à la semaine 37, j’ai rempli mon contrat, YOUHOU !!! On est à la semaine 38, là, maintenant c’est vraiment quand tu veux Numérobis. Semaine 39, il a vraiment envie de rester au chaud ce bébé. Semaine 40, tu vas voir qu’il va me faire la blague de débarquer le jour du terme ! Semaine 41, non mais c’est une blague ?? Le bébé a contacté l’équipe de Marcel Bélivot, c’est une caméra cachée c’est ça ?? Examen du jour du terme : si vous voulez on peut vous admettre ce soir et vous déclencher demain. BANCO !

Le modèle 2010 comprenait le pack : +17 kilos et sciatique.

Celui de 2012 avait les nausées et la peau qui craque sur le ventre une semaine avant la naissance.

Les deux avaient l’option brûlure d’estomac.

En 2010 j’ai englouti des quantités impressionnantes de tomates, de velouté nature et de Shockobon.

2012 était sous le signe du gnocchi jambon, mais plus pour le côté pratique du vite-fait que par envie irrépressible.

Au final, deux grossesses bien différentes, une Chouquette de 2,740kg, 47cm en 2010, une Poupette de 3,920kg, 51,5cm en 2013, et deux accouchements de rêves. Et cette même impression, en regardant ce petit être, qu’un bébé c’est magique. A partir de deux cellules microscopiques est créé un humain, en miniature, parfait !

Si un jour il y a une troisième grossesse, la principale différence que j’aimerai par rapport aux deux premières ce serait d’avoir un petit gars au bout (enfin, je ne suis pas contre le fait de zapper la case séjour à l’hôpital, perf, monito, toussa…). Si petit troiz était une fille, je pense que l’on serait en droit de réclamer un pièce entière pour faire un dressing! Ok, dans notre 3 pièces actuel ce serait compliqué, mais bon, si on s’arrête à ce genre de détail technique…

Rendez-vous sur Hellocoton !