Mythes pour enfants, légendes ou carabistouilles ?

A propos des enfants, avant même d’en avoir, il y a deux choses dont j’étais sûre :

  • je voulais le premier avant 30 ans : check !
  • je ne lui mentirai pas (ou le minimum exigé par le poste de maman)

C’est peut-être prétentieux mais je n’ai jamais trop douté d’être une « bonne mère » (je suis pas marseillaise mais je devrais y arriver) parce que je me disais qu’en combinant l’amour pour l’humain(e) miniature et toute ma bonne volonté, je devrais m’en sortir.

L’idée d’être responsable de l’éducation d’un enfant ne me stresse pas plus que ça, grâce à la présence de Jiminy et aussi, sûrement, à la Hotline Maman que je sais ouverte 24/7 par mail, sms et numéro non surtaxé.

Et puis bon les règles de bases sont les mêmes pour tous, ou à peu près: ne pas se moucher dans les coussins, ne pas mordre les petits copains, tout ça tout ça… Sur celles-là j’ai peu de chances de me tromper.

En revanche il y a un point noir dans cette vision sereine, une source d’angoisse : je suis sûre de ce que je veux faire à ce sujet, mais est-ce vraiment la bonne idée, est-ce qu’elle ne va pas en souffrir, comment est-ce que ça se passera à l’école…

Nous avons eu presque trois ans avant d’être confrontés à ce dilemme mais cette année on ne va pas y couper, la date approche, il va falloir définir notre stratégie.

Quel peut bien être ce sujet qui me donne tant de crampes d’estomac ?

Le Père Noël !

Oui, tu as bien lu, le Monsieur tout habillé de rouge qui vient supposément déposer des cadeaux au pied du sapin.

Faut il que je raconte cette fable à ma fille ?

Moi, je n’y ai jamais cru, c’était le choix de ma petite maman, et honnêtement je n’en ai pas souffert. Comme pour tous les enfants, mes Noëls étaient magiques.

Pour moi le Père Noël est un vieux monsieur bedonnant aux joues couvertes de couperose et qui a des mœurs plus que discutables : inviter les petits enfants sur ses genoux en leur promettant jouets et sucreries c’est suspect, non ?

C’est plus fort que moi mais en plus, je n’aime pas l’idée de mentir à mon bébé. Surtout quand j’imagine la peine éventuelle que lui provoquera la découverte de la vérité. Que ce soit à cause de la déception que ce personnage ma foi sympatoche n’existe pas ou celle que ses parents lui aient menti.

Anbleizdu

Mon plan rencontre deux difficultés majeures :

  • comment lui dire que le gros monsieur n’est qu’une jolie histoire sans lui dire qu’il en est de même pour la petite souris par exemple?
  • gérer les histoires qui lui sont racontées à la crèche ou les croyances des petits copains,

Non parce qu’autant je ne suis pas fan de l’idée d’un gars qui vient comme ça déposer des cadeaux dans un appart’ dans lequel il n’y a pas de cheminée : Papa Noël a sûrement les clefs de tous les interphones et de tous les appartements qui n’ont pas de cheminée, oui oui. Avec sa hotte et ses rennes ça fait du monde dans l’ascenseur cabine mais on est plus à ça près…

Autant j’aime bien l’idée de lui dire de mettre sa petite dent sous l’oreiller et qu’elle retrouve une pièce à la place le lendemain matin.

En étant beaucoup plus pragmatique, lui dire que ses cadeaux sont offerts par la famille permet de lui expliquer pourquoi elle n’a pas eu tout ce qu’elle avait demandé (quoique ce problème-là ne se posera pas encore cette année, elle n’a pas fait de liste).

Et puis j’aime bien lui rappeler qui lui a offert quoi, comme on n’a pas de famille dans la région, ça permet de faire travailler sa mémoire et qu’elle n’oublie pas ceux qu’elle ne voit pas souvent.

Le Père Noël devrait donc ne rester qu’une jolie histoire.

Le truc, parce qu’il y a toujours un truc (ou un « mais », ça dépend) c’est qu’à la crèche ils doivent avoir des livres avec pour héros l’habitant du pôle nord parce qu’elle nous en parle depuis… cet été !!

Et il faut dire aussi que je ne pense pas que ce choix soit partagé par beaucoup de parents donc je ne voudrai pas que ses petits copains lui jette des Lego (oui, j’ose espérer qu’ils ne les laissent pas jouer avec des pierres) si elle dit que non, le père noël n’existe pas, c’est sa maman qui lui a dit !

Bref, pas simple l’équilibre entre vérité sur un mythe et préservation des autres… J’ai encore quelques mois avant Pâques pour trouver un truc à propos des cloches et du lapin. D’autant qu’on n’a pas de jardin donc si elle doit chercher des œufs en chocolat ce sera dans le bois…

Et toi, as-tu eu ce cas de conscience ? Qu’as-tu raconté à tes humains miniatures ?

* Elle est jolie cette illustration, hein ? Tu peux retrouver les dessins d’Anbleizdu sur son book ou sur son Facebook !!

Rendez-vous sur Hellocoton !

23 Comments on “Mythes pour enfants, légendes ou carabistouilles ?”

  1. Oh oui elle est jolie l illustration d anbleizdu 🙂
    et je comprends parfaitement ce dilemme même si je n ai pas d enfant… À chacun de faire ses choix, il n y a certainement pas une meilleure attitude qu une autre !

  2. Perso j’ai choisi de semer le trouble, décridibiliser les croyances d’autrefois, construire de nouvelles histoires. TOUT est sujet à mythe et légende. Les enfants, laissez moi vous conter que…
    – A chaque changement d’heure, il faut les horloges et montres cassées de l’année précédente, afin de plaire au dieu Swatch qui vit en chaque cadran et maintient l’équilibre planétaire.
    – Si il faut manger ses légumes, c’est pour ne pas être attaqué la nuit par leurs racines géantes qui viennent du jardin dans la chambre en secret, et rentrer dans les oreilles des enfants.
    – Les chiens ne font pas caca n’importe où : Ils essaient de communiquer avec leur planète natale en dessinant des symboles visibles seulement de l’espace.
    – Il faut laisser papa dormir le dimanche, car en ronflant, il fabrique l’électricité nécessaire pour toute la semaine !

    etc… à vous !

  3. Je n’ai pas eu à lui mentir, il a connu le Pere Noel a l’école et y est tres attaché depuis. Comme tu as pu le lire, j’aime le mythe du Pere Noel mais je ne forcerai jamais mes enfants a y croire, mais je n’arriverai pas non plus en mettant un coup de pied dans la fourmilière de leurs rêves si ils y croeint

    1. En fait je pense que si j’y avais moi même cru je ne me serais pas posé de question. Mais plusieurs personnes m’ont dit avoir été très déçues lorsqu’elles ont découvert la « vérité » du coup ça me fait un peu peur pour ma Choupette. Si le Père Noël me pose un tel souci c’est pas très bon signe pour la suite de ma carrière de maman, non? 🙂

  4. Bonjour,
    je me permets de rebondir sur le fait de garder contact avec la famille parce qu’on est dans le même cas. (Pour le père noël, j’entretiens le mythe, donc, je ne peux pas donner mon avis la dessus). J’ai fait imprimer des albums avec les photos de la famille proche, j’ai fait un petit arbre généalogique…bref, on en parle souvent en regardant les photos.
    Voila pour ma petite contribution!
    Sandrine

    1. Pareil, ma Louloute a un cadre photo numérique où l’on met régulièrement de nouvelles photos, c’est sûr que ça aide bien à ce qu’elle n’oublie personne. Super l’idée de l’arbre généalogique!! Tu m’as donné l’idée de mon prochain « bricolage » 🙂

  5. C’est très compliqué. Moi, je suis contre le père Noël. Ma belle-famille est pour. Mes parents ont fait le choix de ne pas nous faire croire au Père Noël. A mes enfants, je leur ai expliqué que c’était Papa et MAman Noël, Parrain Noël, Grand-Maman et Grand-PApa Noël…qui faisaient les cadeaux comme ça ils peuvent les remercier. Et je leur ai expliqué que les parents d’autres enfants ont dit que c’était le père Noël et que c’était une belle histoire et qu’il ne fallait pas qu’il leur disse que le père Noël n’existait pas car pour ses enfants le père Noël existe. C’est pas très clair quand j’écris mais je pense que mes enfants ont compris. (Et puis le Père Noël il donne des papillottes à Leclerc, dixit mes enfants, il peut pas tout faire!)
    Bises

    1. Non non, ta réponse est claire et puis je me sens moins seule 🙂 Le concept de la famille Noël est très sympa, surtout que, ce que je n’ai pas réussi à exprimer dans l’article, je m’en rends compte maintenant, c’est que le fait de dire qui offre quoi contribue aussi (pour moi) à l’esprit vraiment familial de Noël.

  6. De mon côté, je n’ai pas d’enfants mais je me suis toujours demandé ce que j’allais leur raconter plus tard! Je trouve cruel de dire que le Père Noël n’existe pas, et encore plus de dire que oui…puis non quelques années plus tard! On verra bien 😉 De toute façon, petite, j’ai vite compris qu’il n’y avait pas de père Noël… On me parlait de lui comme d’une seule personne mais les cadeaux reçus de la famille venaient du père Noël d’untel ou unetelle…

    1. Voilà, tu résume très bien tout mon dilemme… Au final je sens qu’on va juste rien dire (mode courage: Off), ne pas la contre-dire si elle en parle mais par contre bien continuer de préciser que tel cadeau vient de mamie, tel autre de tata… …

  7. J’aime l’histoire du Père Noël et je continuerai à raconter le mythe à mes enfants, je ne me souviens pas avoir été traumatisée plus que ça lorsque j’ai compris la supercherie. Et finalement, on y croit tous encore un peu, c’est une jolie histoire et mon mari adore regarder tous les films guimauves qui passent à la télé pendant les fêtes de fin d’année. J’aime bien la petite souris aussi. Par contre, je ne connais pas le lapin de Pâques !
    Le plus important est bel et bien de faire comprendre ton choix à ton entourage et d’expliquer à ta fille pourquoi ce mythe existe et ce qu’il représente. Je n’aimerais pas que les illusions de ma fille s’envolent dès la crèche, même si on sait bien qu’ils sont affranchis à l’entrée en CP.

    1. Nous aussi on va regarder tous les dessins animés et autres films guimauves de Noël 🙂 Mais je pense que le Père Noël restera un personnage imaginaire au même titre que T’Choupi, Garfield et tous les autres.

  8. Perso je redoute en secret le jour où ma fille viendra me dire que les sabres lasers n’existent pas et qu’il y a un nain dans R2D2 !
    Alors pour ceci et bien d’autres raison, je joue le jeu du Père Noël 😉

  9. Mon fils n’a pas 2 ans, n’est donc pas à l’école ni même en crèche, mais seul chez sa nounou…. et pourtant il a déja tout compris! Je n’imaginais pas que cette « magie » opérait si tôt. Ca a commencé par la chanson du père noël et puis un jour il nous a expliqué que le Père Noël facriquait une moto pour son cadeau de Noël… ça nous a scootché! On n’a ni eu à expliquer ni démentir. Pour lui c’est comme ça c’est évident et moi evidemment je ne vais pas lui voler ça!! Je trouve ces histoires de Père Noël, de petite souris assez inofensives.. Pour moi cela participe à la magie de l’enfance, la construction de l’imaginaire!!!

    1. Effectivement s’il y crois déjà je comprends que tu ne veuille pas démentir, surtout à même pas deux ans.

  10. J’ai été la petite fille que tu aurais aimé avoir: celle qui n’a jamais cru au Père Noël mais qui a cru très fermement à la petite souris jusqu’à 8 ans! Mes parents ne m’ont jamais fait croire au Père Noël mais j’en ai entendu parler comme tout le monde notamment à l’école. Pour moi c’était une histoire « pour de faux », mais je jouais le jeu quand même. J’ai écrit ma lettre au Père Noël quand j’étais en CP (on l’avait fait avec l’école) mais je savais que c’était juste une histoire un peu magique qu’on racontait. Pour la petite souris, j’y ai cru très longtemps, elle apportait des tout petits cadeaux trop mimi, et quand j’avais le malheur de perdre ma dent avant de pouvoir la mettre sous l’oreiller, je faisais des petits dessins de bouche avec une dent en moins, pour que la souris soit au courant que j’avais bien perdu ma dent!
    Du coup, pas forcément besoin de dire catégoriquement à ta fille que le Père Noël n’existe pas, mais si elle sait qui lui a offert ses cadeaux, elle comprendra assez vite que c’est juste une belle histoire…

    1. Rhô, Merci!! 🙂 La lettre au Père Noël à l’école?? J’avoue que dans toute l’histoire ce qui m’énerve aussi un chouia c’est cette impression de ne pas avoir le choix: tu dois faire croire au Père Noël! J’avoue je compte sur le fait que ma Louloute réagisse un peu comme toi.

  11. je suis tout à fait ok avec toi je n’aime pas l’idée de lui mentir! c’est une question que l’on s’est donc posé aussi mais ici le mythe du père noël est déjà bien « installé », un peu contre notre gré… par contre il a déjà commencé à me poser des questions sur la petite souris et le fait qu’une souris entre ds sa chambre la nuit pour venir gratouiller sous son oreiller est limite flippant pour lui donc bon… je crois que je vais serieusement faire l’impasse sur celle ci histoire 😉 et en ce qui concerne les cloches de Paques, on lui a jamais menti là dessus et il nous a même vu caché les oeufs dans le jardin LOL bisous!!

    1. C’est un peu ce qui m’énerve avec le Père Noël, on ne nous laisse pas vraiment le choix, on nous l’impose… Au final l’année dernière c’est elle qui a mis les cadeaux sous la sapin, c’était trop mignon! J’avais pas pensé que la petite souris pouvait faire peur tiens, mais c’est logique quand on y pense. On en a pas encore parlé à L. parce que ce n’est pas pour tout de suite mais du coup je vais y réfléchir.

Laisse moi un petit mot :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.