Mad Men, bien plus qu’une série! [PopCorn]

Si tu as déjà regardé cette série tu auras peut-être noté la référence à la saison 4 dans le titre 😉

Bonjour je suis L. 35 ans et série addict.

Avec Netflix j’ai trouvé de quoi assouvir mon appétit de fiction et cela me permet également de découvrir des séries auxquelles je n’avais pas pensé ou à côté desquelles j’étais complètement passée. C’est le cas de Mad Men que j’ai découvert complètement par hasard il y a peu. Et depuis je suis accro à cet univers rétro.

Le pitch? La vie des Mad Men, autrement dit, des hommes bossant dans la pub sur Madison Avenue à New-York (il y a également un jeu de mot avec Ad Men) dans les années 60.

WARNING: si tu es féministe, accroche-toi lors des premiers épisodes qui dépeignent une époque particulièrement misogyne où les personnages féminin sont soit de parfaites femmes au foyer parfaites soit des secrétaires aux petits soins pour leur patron.

WARNING 2: si tu es en phase d’arrêt du tabac, cette série n’est pas pour toi!mad men

En effet Mad Men débute à la fin des années 50, une époque où l’on commençait à peine à se dire que le tabac n’était peut-être pas ce qu’il y a de mieux pour la santé. Les personnages fument en permanence: au bureau, au resto, chez eux, au ciné, les hommes, les femmes enceintes, tout le monde fume.

Et tout le monde boit aussi. Une ou deux fois il m’a fallu un temps pour me rappeler à quelle époque la série se situe lorsque l’on voit une femme enceinte avec une cigarette dans une main et son verre d’alcool dans l’autre. Ou lorsque Don (le personnage principal) part faire un tour en voiture avec son verre de whisky.

C’est la troisième fois en peu de temps que je suis en immersion dans cette époque, les deux premières étaient avec 22-11-1963 et Ca de Stéphen King. Moi qui aime lire et regarder des séries pour me changer du quotidien, avec le mode de vie des années 60 je suis servie!

Je suis bien loin d’être suffisamment calée pour dire si Mad Men, 22-11-63 et Ca sont bien documentés mais je trouve cette plongée dans l’époque de l’enfance de ma mère très intéressante.

Même si je pense que le mode de vie décadent des Mad Men doit être un peu exagéré, ou alors peu d’entre eux ont vu les année 80, l’observation de cette période post seconde guerre mondiale et Corée, pré guerre du Vietnam est captivante.

Une période où lorsque tu perds ton travail on te dit « t’inquiète pas, tu vas en trouver un autre ». Là tu n’as même pas besoin de te fier à la mode pour voir que l’on est dans le passé.

La mode justement, si les costumes des hommes ont peu évolués (à part au niveau de la hauteur de la taille des pantalons), les femmes ont des robes magnifiques! Et cette mode permet d’ailleurs de suivre l’évolution de la série dans le temps puisqu’elle est bien différente dans la saison 1 (qui se déroule en 60) et la saison 4 que je regarde en ce moment (qui se passe en 1965).

Que j’aimerais pouvoir porter certaines de ces robes! Bon en même temps moi qui aime passer discrètement là ce serait un peu raté…mad menLa plupart des femmes sont présentées comme n’ayant qu’un but: être épousées et s’occuper de leur petite famille. Ainsi les choix que font ou doivent faire certains des personnages féminins sont intéressants; surtout si on fait le parallèle avec ce qui serait possible à notre époque. Et là, contrairement à ce que je pense de la mode, je suis plutôt contente de faire partie de la génération Y!

Au final, même si je ne suis clairement pas assez calée pour dire si la série reflète vraiment la réalité de l’époque, je trouve que Matthew Weiner livre ici plus qu’une série, presque une étude sociologique de l’Amérique des années 60.

Don Draper et Peggy Olson, les deux personnages principaux, sont très attachants et, même s’il me reste encore quelques saisons, je sens que je vais regretter qu’ils m’abandonnent après le dernier épisode.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Comments

comments