Drama Queen

Dans mes deux derniers articles je parlais de la limonade que je vais préparer avec les citrons que je récolte en ce moment.
 
Cet après-midi débute une nouvelle récolte: passage par la case hôpital, bistouri et pompe à morphine.
Je sais, je suis une petite veinarde.
Je suis aussi positive. Cette opération est nécessaire, bien que longue elle va bien se passer. Je gagne une semaine de repos en pleine période de réunions d’école, de courses de rentrée et de reprise des cours de poney. Perfect timing!
 
Et pourtant…
 
Aujourd’hui j’ai une boule au ventre. J’ai laissé mes poupées ce matin à l’école en sachant que je ne les reverrai pas avant jeudi au mieux (les enfants, ces petits êtres si particuliers qui te rendent dingue mais dont tu ne peux pas te passer). Avec cette conscience que le risque zéro n’existe pas. Parce que j’ai envie de faire comme Madame Marciano et d’être sûre que le chirurgien et l’anesthésiste sont en forme.
Et puis je me dis qu’être positive ne m’interdit pas de jouer un peu les Drama Queen. Si je ne peux pas le faire aujourd’hui alors quand?
Aujourd’hui je vais m’autoriser à pleurer, un peu. Parce que je m’inquiète, disons-le franchement j’ai peur.
Parce que je pense à l’opération, à mes poupées, à Jiminy. Parce que… la liste pourrait être tellement longue.
Jiminy dit souvent que j’ai le « fighting spirit ». Eh bien demain pour parfaire ma panoplie j’aurai une belle cicatrice de guerre. La classe on est d’accord?
 

Rendez-vous sur Hellocoton !

16 Comments on “Drama Queen”

Laisse moi un petit mot :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.