L’inconfort, moteur de l’action

C’est dans l’inconfort que l’on avance. Voilà une phrase qui sonne très juste selon moi.
En effet quand tout va bien on n’a aucune raison de changer quoique ce soit. Il n’y a qu’à apprécier.
 
Aujourd’hui il faut que j’avance.
 

Ma famille

Tout est au beau fixe avec la famille que je me suis créé. Jiminy et mes poupées sont mon refuge.
La famille avec laquelle je suis née en revanche…
C’est l’inconfort d’une situation qui a joué le rôle de déclencheur et m’a poussée à agir. Il faut parfois savoir prendre des décisions. Douloureuses sur l’instant, et pendant un moment sûrement, mais également salutaires sur le long terme.

Ma santé

Une douleur, un examen de routine. Il révèle quelque chose que l’on ne cherchait pas. Tout d’abord supposée bénigne cette découverte ne l’est finalement peut-être pas tant que ça. Des examens plus poussés sont nécessaires. Leurs résultats nous en diront plus. J’ai l’impression d’être prise dans un tourbillon. Mais sans cette petite douleur, cette « chose » n’aurait pas été découverte et donc pas traitée.

Mon travail

Pour Passissi j’ai dû relever un certains nombres de défis. La création d’entreprise est une sacrée aventure en soi. Lorsque notre formation initiale ne comprenait pas de commerce, de comptabilité, de gestion ou de développement informatique l’aventure vire assez vite au Koh-Lanta.
Ainsi, bien que mon projet ait été mûrement réfléchis, dans mon enthousiasme, j’ai sous estimé un certains nombre de facteurs. Aujourd’hui je suis fière de ce que j’ai accompli mais je me pose beaucoup de questions: plateforme informatique, forme juridique, activité, etc. J’aurais l’occasion d’en reparler.
L’inconfort de ma vie de salariée m’a poussée à créer mon entreprise. Ou l’inconfort créé par ma sous-estimation des choses va t elle me pousser?
inconfort

Cette photo a l’air de n’avoir aucun rapport avec le sujet mais à bien y regarder elle est parfaite.

Ici j’avais envie de montrer que l’inconfort, en nous poussant à avancer, peut être positif. Et si le changement secoue parfois, un peu de calme fait du bien. Alors quoi de plus zen qu’une balade en mer sous un beau soleil avec juste assez de vent pour gonfler les voiles?

Le printemps est souvent vu comme une période de renouveau et l’automne comme une saison plus morne.
Mais cette année, à tous les niveau, mon automne sera à coup sûr placé sous le signe du changement.
Pas forcément agréable. Pas forcément positif (quoiqu’il y a un projet dont je brûle de parler!!!). Mais nécessaire. Et puis comme on dit, si on nous donne des citrons, faisons-en de la limonade 😉

Rendez-vous sur Hellocoton !

4 Comments on “L’inconfort, moteur de l’action”

Laisse moi un petit mot :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.