Nymphéas Noirs de Michel Bussi [PopCorn]

Trois femmes vivaient dans un village, la première était méchante, la deuxième était menteuse, la troisième était égoïste.

Leur village portait un joli nom de jardin: Giverny.

L’auteur plante le décor du roman dès les premières phrases: trois femmes et un village, voici les personnages principaux de l’intrigue.

Il y a Stéphanie, une jeune institutrice magnifique et malheureuse en ménage. Fanette, une jeune fille férue de peinture. Et la sorcière, une vieille dame qui habite le Moulin des Chènevières et qui se balade toujours accompagnée de son chien. Et enfin Giverny, le village rendu célèbre par Monet qui y peignait ses fameux Nymphéas.

Lorsque le corps sans vie de Jérôme Morval est découvert, les inspecteurs Serenac et Benavides viennent enquêter dans le village de Monet.

À la façon d’un film que l’on voit plusieurs fois et dont on découvre chaque fois de nouveaux détails à côté desquels on était passé lors des premiers visionnages, Les nymphéas noirs mérite selon moi d’être lu au moins deux fois.
Une pour découvrir l’histoire, l’intrigue et les personnages. Une seconde, à la lumière d’un dénouement connu, pour mieux comprendre sa construction et les éventuels indices qu’aurait glissé l’auteur pour nous mettre sur la piste.
Dans la version audio, la lecture de Colette Sodoyez est très agréable. Elle sait prendre des intonations adaptées aux différents personnages. Différenciente sans tombée dans la caricature. Parfaite. La voix de la sorcière est celle qui m’a le plus marquée.
Ce roman m’a tellement plu qu’il a été le prétexte à une visite de Giverny et de ses célèbres jardins.
Là bas j’imaginais que chaque femme âgée qui marchait à l’aide d’une canne pouvait être la sorcière. Au fil des rues et des ruelles je revoyais des passages de l’histoire. Un vrai délice!
Quelques photos de notre balade sur les traces des Nymphéas noirs
nymphéas noirs
L’étang au Nymphéas
Rue Claude Monet
Ancien hôtel Baudy
Chemin Blanche Hoschede Monet
Mairie de Giverny, l’ancienne école
Le moulin des Chennevières, la maison de la sorcière
Le ru

En résumé, je ne peux que tu conseiller ce roman. Un vrai plaisir!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisse moi un petit mot :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.