Créer son entreprise: quelques infos avec mon expérience dedans

Créer son entreprise, un rêve pour beaucoup je crois. On a tous dans un coin de la tête une idée, une envie, un concept. De mon côté, comme tu le sais peut-être, l’idée a commencé à germer en 2009 pendant ma première grossesse. Elle s’est réalisée fin 2016 avec le lancement de Passissi.

Le parcours pour créer son entreprise n’est pas simple tous les jours. Je me suis donc dit que si un jour toi aussi tu te lances mon expérience pourrait t’être utile. Voici donc quelques petits conseils.

Créer son entreprise: choix de la structure juridique

Entreprise individuelle type auto-entrepreneur ou société? Et si société, SARL, EURL, SAS, etc…

Il faut notamment prendre en compte le domaine d’activité, le nombre d’associés, etc. Ce choix n’est pas évident à faire mais il faut prendre le temps de bien se renseigner car il est crucial. En effet de ce choix découle notamment le régime social auquel tu seras rattaché. Cela joue donc sur les cotisations à régler, les droits en cas de maladie/grossesse. Du statut choisi dépend également le mode d’imposition: imposition sur les société (de 15 à 33% en fonction du montant des bénéfices) ou bien sur le revenu.

Créer son entreprise: Passer par le CFE

Pour que l’entreprise existe légalement il faut accomplir un certain nombre de démarches: immatriculation au RCS, rédaction et publication d’une annonce légale, demande d’ACCRE (Aide à la Création ou Reprise d’Entreprise). Il ne faut pas hésiter pour cela à passer par le CFE (Centre de Formalité des Entreprises) de la CCI. Pour entre 60 et 100€ en fonction du degré d’assistance, une personne du CFE t’accompagne dans ces démarches. Elle relit le dossier, s’assure qu’il est conforme et complet voire réalise certains actes pour toi. J’ai utilisé ce service et j’ai trouvé que c’était un bon investissement. Cela m’a permis d’être sûre que tout était correcte, qu’il n’y aurait pas de perte de temps à cause d’un document oublié ou mal rempli.

Créer son entreprise: éviter les arnaques

Dans les semaines qui ont suivi la création de Passissi j’ai reçu quantité de publicités me proposant divers services: des fournitures, du gardiennage pour mes entrepôts, des formations, etc. Parmi ces courriers j’en ai également reçu qui avaient l’air tout à fait officiel et m’indiquant que je devais enregistrer ma société à tel ou tel registre. Il y a eu le World Organization for Trademarks, le Registre de TVA Intracommunautaire, Info-Siren ou encore le Registre des Professionnels.

Ce n’est qu’après avoir envoyé mon chèque que je me suis rendu compte que c’était une arnaque. Ce courrier n’était en fait pas officiel du tout. En tout petits caractères en bas, il était indiqué que cet enregistrement n’avait rien d’obligatoire. Parfait. Je venais de perdre 200€… Et j’ai presque eu de la chance car j’ai reçu le même type de courrier me réclamant près de 900€!

J’ai appris par la suite que beaucoup de sociétés épluche les journaux d’annonces légales pour démarcher les nouvelles entreprises (et les arnaquer aussi visiblement…).

Créer son entreprise : Prendre un bon comptable

Enfin, et je galère tellement à l’heure actuelle que je t’assure que c’est vraiment important: il faut choisir un bon comptable!

J’ai embauché un cabinet qui m’a démarchée (voir point précédent) et je m’en mords les doigts!! En un an j’ai eu quatre interlocuteurs différents. Le conseil supposé être illimité est en fait inexistant alors que pour ma première année d’exercice j’avais besoin d’être accompagnée. Non que l’on me tienne la main pour chaque démarche mais au moins avoir les grandes lignes.

Pire, parfois il m’a donné de mauvais conseils. Par exemple, ma société a été créer en mai mais mon activité n’a démarrée qu’en novembre. Le RSI (régime social des indépendants) a donc calculé mes cotisations sur la base de 7 mois d’activité et non 2. Je te laisse imaginer le montant. J’avais lu que l’on pouvait faire réestimer les cotisations en fonction de son activité.

Mon comptable magique me l’a déconseillé parce que si je dépassais mon estimation j’allais avoir une pénalité. Ok. Alors soit il avait une énorme confiance en ma boîte soit il m’a répondu entre sa pause café et la dernière vidéo de chatons sur Youtube. Il y avait fort à parier que je n’allais pas faire en 2 mois ce que le RSI avait estimé pour 7! Craignant donc la pénalité j’ai payé le montant le demandé. 70% de cette somme m’a été remboursée l’année suivante en fonction de mon chiffre d’affaire réèl. Sur l’instant il y a tout de même eu comme un trou dans ma trésorerie.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisse moi un petit mot :)