Un peu de simplicité ! [Coup de Gueule Inside]

Petit coup de gueule ce matin parce que je ressens un léger ENORME ras le bol.

Coup de gueule qui ne fera pas changer les choses, mais qui aura au moins le mérite de me soulager un peu, j’espère, et de partager parce que je suis sûre que je ne suis pas la seule à faire ce constat.

coup de gueule

J’ai pensé faire quelques articles sur mon parcours pour créer Passissi, ça va venir en attendant un petit préview. J’adore ce que je fais, clairement, mais mon dieu quel parcours du combattant au niveau administratif…

Mal conseillée ou pas assez informée je ne sais pas, j’ai fait le mauvais choix de forme juridique à la base. Erreur que je viens de rectifier, mais qui a des conséquences sur mon assurance maladie et là et ben… je galère. En ce moment je suis dans les limbes (ou le purgatoire je ne suis pas sûre) et j’entasse les feuilles de soin car je n’ai nulle part où les envoyer. Accessoirement je n’ai donc pas de remboursement non plus. Tout ça parce que je n’arrive pas à avoir l’info, parce que je ne sais pas où chercher, parce que les dossiers prennent un temps fou à être traités, parce que le facteur se trompe de boîte aux lettres et qu’un voisin met 4 jours à me redonner un courrier, etc…

En plus de #MonPtitProjet, je travaille à développer une autre activité.

Qui dit seconde activité, dit nouvelle déclaration pour un second statut. Et là… j’ai l’impression d’être Romain Duris dans l’Auberge Espagnole quand il doit remplir son dossier pour faire Erasmus.

Je ne suis pas sûre des cases à cocher, les dossiers sont remplis d’acronymes, il y a de petits astérisques qui renvoient à de soit disant explications qui ne sont pas plus claires que la question de base. Résultat, j’ai commencé à remplir le formulaire et je finirai plus tard.

Dans un tout autre domaine, je cherche à contacter un organisme pour lequel je ne trouve pas de numéro de téléphone. Mon ami Google ne me donne que des liens vers des sites de pubs avec des numéros tous différents mais ultra surtaxés. Je pourrais me déplacer, oui, sauf que l’organisme en question est à La Rochelle et que je suis à Vincennes.

Et je ne parle pas des trucs du quotidien qui s’ajoutent

Le syndic à qui tu laisse des messages et envoie des mails mais qui fait le mort, le voisin qui comme toi est dans le conseil syndical de l’immeuble et dont tu ne supporte plus l’agressivité , celui qui n’a toujours pas compris qu’on ne met pas de sac plastique dans la poubelle du recyclable (même si c’est plus pratique pour descendre les poubelles). GRRRR des conneries on est d’accord mais ça rajoute de la pression dans la cocotte.

Alors comme Romain Duris je me demande:

Quand est ce que le monde est devenu un tel bordel

(oui j’utilise en un article mon quota annuel de gros mot dans les articles du blog). Il y a 36 000 structure juridiques différents, autant de régimes de sécu, des organismes impossibles à joindre, des agents débordés qui n’ont pas le temps de traiter les dossiers sauf que toi derrière ben t’es coincée, des gens qui ne comprennent pas que les sacs poubelles ne se recyclent pas… …

Alors je n’ai pas envie d’aller vivre dans le monde de Martine, mais un peu de simplicité, ça ferait du bien. D’ailleurs ça me rappelle une réfléxion que je me suis faite lorsque j’étais chez Beau-Papa dans les Alpes: je comprends les citadins qui quittent Paris pour aller faire du fromage dans le Larzac. Je ne suis pas sûre que je serais une bonne fromagère mais tu comprends l’idée…

Et sinon, toi, ça va? 😉

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisse moi un petit mot :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.