Se marier à New-York, notre 5 juin 2017

Il y a déjà des années j’avais plaisanté en disant qu’un jour je voudrais qu’un alien à Las Vegas nous marie. Je n’ai jamais rêvé d’église et de robe compliquée. Moi je rêve de la mairie de La Rochelle. De sa splendide salle des fêtes et de son magnifique escalier de pierres. Il se trouve qu’un incendie l’a ravagée en 2013 et que les travaux de rénovations ne devraient pas être terminés avant 2019. Donc ce rêve attendra.

Nous avions tellement aimé notre semaine à New-York sans les filles en 2016 que nous avons décidé de remettre ça en 2017. Je surfais pour réserver les billets d’avion, trouver un hébergement, et j’ai eu une idée. Et si on faisait un truc un peu dingue? Un truc juste pour nous deux?

Et si on se mariait à New-York ?

C’est donc sur le canapé, devant le télé que j’ai faite la demande en mariage la plus romantique du monde. Je ne me souviens plus des termes exactes mais ça devait ressembler à « Eh, si on se mariait à New-York? ». Je n’ai jamais rêvé de demande genou à terre non plus. L’important est que Jiminy a dit oui!

A partir de là, j’ai fouillé le net et les blogs pour connaître les démarches. La question la plus récurrente est: comment faire reconnaître son mariage en France. Or moi j’avais le questionnement inverse. Comment être sûre que le mariage ne soit pas retranscrit en France? Eh bien oui, je compte bien réaliser mon rêve de mairie à La Rochelle. Nous ne devons donc pas être déjà mariés!

Se marier à New-York, l’organisation

Tu sais quoi? Au niveau des démarches, se marier à New-York est super simple! Pas de publication de ban, pas de prise de rendez-vous compliqué ou lointain. Pour se marier il suffit de deux choses: une licence de mariage et des papiers d’identité. La licence peut se demander sur le site du City Clerk de New-York. Elle coûte $35, est valable 60 jours et permet de se marier où bon nous semble dans l’Etat de New-York (toutes les informations sont ).

Mais un mariage ce n’est pas qu’une licence, c’est aussi une robe et des alliances bien entendu!

Encore une petite spécificité de notre mariage, j’ai emmené Jiminy avec moi pour choisir ma robe. Encore un moyen de faire de notre mariage une aventure vécue tous les deux, rien que tous les deux. Et puis après plus de 16 ans de vie commune, deux grossesses et autant d’enfants, ce n’est pas le fait qu’il voit ma robe qui me faisait peur 😉 Mon choix s’est porté sur une jolie robe de la collection cérémonie de chez NafNaf. Elégante mais que je pourrai porter en d’autres occasions. Parfaite! Jiminy quant à lui a avait déjà son costume.

Pour les alliance nous nous sommes posé plus de questions. Les acheter en France avant de partir ou les acheter sur place? Acheter de belles alliances que nous garderions? En choisir de plus simples « juste » pour cette occasion (et qui pourrait tenir lieu de bague de fiançailles)?

J’ai écumé les sites internet, passé des soirées à regarder, comparer, réfléchir… Au final j’avais repéré une boutique à New-York. J’avais répondu à une des questions en décidant que je voulais une bague qui vienne de là-bas.

Une fois sur place

Arrivés à New-York nous avons posé nos bagages à l’hôtel et nous avons filé directement au City Clerk pour faire valider les informations saisies en ligne. Fail n°1, les horaires indiqués sur leur site n’étaient pas les bons, les bureaux étaient fermés. Ce qui n’est pas bien grave car nous n’avions pas arrêté de date. Il n’y avait pas de grosse organisation: invités, lieu réservé, traiteur, etc… Donc le I do pouvait être prononcé vingt quatre heures plus tard que prévu (un delà de 24h est obligatoire entre le retrait de la licence et la cérémonie). Nous sommes retournés le lendemain au city clerk pour faire valider notre licence. C’est à ce moment là qu’il faut la payer. Le paiement par carte est obligatoire et celle du couple devant nous ne passait pas. Nous avons donc un petit peu participé à leur bonheur en réglant leur licence contre du cash 😉

A la recherche des alliances

Une fois cette formalité accomplie nous sommes partis en chasse de nos alliances. Fail n°2, nous n’avons jamais trouvé la boutique! L’adresse indiquée sur le site ne correspondait à rien. Nous avons été faire un tour chez Macy’s et différentes boutiques croisées au hasard de nos balades. Aucune ne nous a plu plus que ça ou alors elles étaient bien hors budget. Nous avons donc décidé d’aller écumer les bijouteries de Chinatown.

Alors là, il faut savoir que les prix sont indiqués en chinois et calculés en dollars en fonction du cours de l’or du jour. Ou en fonction de la tête du client, je préfère ne pas savoir. Nous avons trouvé notre bonheur. Des modèles simples que nous avons décidé de faire graver avec la date du mariage. Plus tard nous y ajouterons la date de notre mariage rochelais.

Et les photos?

Nous voulions nous marier de façon très simple mais il était hors de question de ne pas avoir de photo! Et autant je veux bien faire quelques selfies, autant j’avais envie d’avoir des photos faites par un tiers. Quelqu’un qui pourrait capturer le moment pendant que moi je le vivais. Au hasard de mes recherches je suis tombé sur cet article du New-York Times qui parlait de Braulio Cuenca, le last minute photographer. Quelques échanges sur Facebook plus tard nous avions rendez-vous!

Le jour j

Nous avons retrouvé notre photographe devant le City Clerk. Il faut savoir que, comme à la sécu, tu prends un ticket et tu attends ton tour pour être appelé par un agent et effectuer les dernières formalités. Bon plan, notre last minute photographer a ses entrées, nous avons donc pu avoir un ticket avec un numéro plus proche afin de moins attendre. Robe, alliance, photographe, il nous manquait juste un petit quelque chose… Un témoin! Je me demande combien de fois Braulio a été témoin 😉

Nous avons fait quelques photos dans le hall en attendant d’être appelés pour la cérémonie. Moi qui suis timide et déteste être le centre de l’attention il m’a fallut un peu de courage pour accepter de prendre la pose au milieu de tous ces inconnus. Et puis je me suis dit que je ne connaissais personne. Que c’était un moment unique dans notre vie donc « ready? Strike the pose! »

La cérémonie

En elle même, elle ne dure que quelques minutes. Le discours de l’officier était comme dans les films avec en point d’orgue la fameuse phrase « if anyone has any objection, speak now or forever hold your peace ». Je crois que je pourrais revivre ce moment encore et encore! Etant donné qu’il n’y avait que nous deux, notre photogrpahe/témoin et l’officier, sans surprise, personne ne s’est opposé. Nous avons prononcé le fatidique I do et avons échangé nos alliances.

Après avoir récupéré notre certificat de mariage, nous avons fait d’autres photos, dans le hall. Certaines sont kitchissimes! Ce n’est pas du tout nous mais c’était tellement drôle. Puis nous sommes allé en faire dans le Wedding Garden juste à côté, sur les marches du palais de justice (la fan de Law & Order que je suis était en trans!) et devant la fontaine.

Un certain 5 juin 2017 . . . . #Wedding #NewYork #CityHall #Manhattan #20170605

A post shared by RunningEtTalonsHauts (@runningettalonshauts) on

 

 

Ma photo de moi préférée de tous les temps!

Nous avons en suite laissé repartir notre photographe pour poursuivre notre journée tous les deux.

Notre journée rien qu’à nous

Certes en réalité c’est toute la semaine qui était rien qu’à nous, mais cette journée était particulière. Certificat de mariage en poche nous sommes allé sur le pont de Brooklyn faire LA photo. Celle avec laquelle nous allions annoncer notre mariage. Car jusque là c’était resté notre secret, personne ne savait, pas même nos familles!

 

 

Puis nous sommes allé à Central Park faire un tour en barque sur le Lake, boire un verre au Boathouse et enfin visiter le Met.

La journée s’est achevée par un verre de la bouteille de Proseco offerte par l’hôtel pour l’occasion, sur la terrasse avec vue sur l’Empire State building.

 

 

Une belle journée, un beau souvenir vécu à notre rythme au fil de notre humeur. Un vrai bonheur!

Demain je te propose de retrouver un article Se marier à New-York sous forme de fiche pratique avec différentes infos et adresses utiles si toi aussi tu veux sauter le pas dans la grosse pomme.

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 Comments on “Se marier à New-York, notre 5 juin 2017”

Laisse moi un petit mot :)