Comme une envie d’ailleurs

Fin d’une année, début d’une autre, la période est propice aux bilans et aux projets. Déjà que de ce côté là mon cerveau est rarement en pause mais là il l’est encore moins! En ce moment je cogite et j’ai une envie d’ailleurs.

Il y a une chose dont j’ai toujours eu envie: vivre à l’étranger quelques temps.

Lorsque j’étais en Première je suis partie passer trois mois en Ontario dans une famille Canadienne. Un mois de vacances et deux mois de cours au lycée. Je préparais mon lunch chaque matin, portais mes livres et avais mon casier, comme dans les séries! C’était une super expérience. Plus tard j’ai faillit partir pour une année d’université aux USA et puis finalement ça ne s’est pas fait.

Chaque jour sur les réseaux je me régale des photos des expatriés que je suis. Je sais que les réseaux sont des miroirs déformants de la réalité, que l’on y montre que ce que l’on veut y montrer. Mais quand même. Je les envie ces expat. J’envie cette chance de vivre ailleurs, de faire cette expérience. De vivre avec une autre langue, un autre climat, d’autres habitudes, etc.envie d ailleursJ’aime ma vie aujourd’hui, j’aime ce que je fais et avoir du temps pour mes filles. Mais j’adorerais avoir le courage de me lancer, de prendre ce pari de tout reconstruire ailleurs. Offrir à mes filles cette expérience extraordinaire, cette chance de découvrir une autre culture, sûrement proche mais tout de même différente de la nôtre, de parler une seconde langue naturellement.

Outre le courage qui me manque, la décision d’un tel changement ne repose de toute façon pas que sur ma seule volonté, et je ne suis pas sûre que Jiminy partage cette envie. Et puis je me dit qu’il y a dix mois j’ai déjà un peu joué avec la stabilité familiale en quittant ma tour de verre pour lancer #MonPtitProjet, je ne vais peut-être pas proposer un nouveau chamboulement maintenant. D’autant que tout quitter: appart’, amis, école et boulot ce n’est pas tout à fait le truc que l’on fait sur un coup de tête…

Cette envie d’expatriation restera sûrement un doux rêve, mais tous les rêves sont-ils faits pour être réalisés?

Aller, à défaut je retourne organiser notre voyage en Écosse en famille au printemps!

Rendez-vous sur Hellocoton !