Créer ma boîte, ce à quoi je ne m’attendais pas

WARNING – Petit article à chaud, qui ne sera pas forcément super bien structuré…

Cela fait maintenant cinq mois que #MonPtitProjet a abouti et que Passissi est en ligne. Cette aventure j’y ai réfléchis longtemps, pendant des années même puisque l’envie est là depuis ma première grossesse en 2009. Ce changement dans ma vie professionnelle était souhaité et vraiment nécessaire notamment à cause de ce que j’ose aujourd’hui, avec du recul, appeler mon burn-out.

Créer ma propre entreprise était un défi énorme pour moi. Je n’ai pas fait d’école de commerce, de marketing ou de communication.  Donc autant te dire que chaque étape a constitué une vraie découverte. D’ailleurs je pense à faire une série d’articles sur ces différentes étapes et ce que j’aurais aimé savoir avant de les franchir.

Aujourd’hui ce qui me pèse, alors que clairement ne plus avoir de collègues était une chose que je voulais aussi, c’est la solitude face à tous les défis.

Ce sentiment d’impuissance face à certains sujets que je ne maîtrise pas, comme les subtilités du fonctionnement de mon site internet. C’est un peu balo pour une boutique en ligne, on est d’accord.

Ce mélange de colère et d’incompréhension face à l’absence d’efficacité d’un certain nombre de mes démarches.

Je crois en mon projet, je pense sincèrement qu’il peut fonctionner, et je sais qu’il faut du temps pour que tout se mette en place. Mais parfois, quand en plus d’autres pans de ma vie sont difficiles à gérer, l’envie de tout plaquer et d’aller me rouler en boule dans mon lit est forte, très forte.

Dans ces moments j’aimerais pouvoir appeler le service informatique, ou la communication pour poser des questions.

J’ai la chance de pouvoir échanger avec mes amis, si tu savais le nombre de brainstormings que je peux faire en DM!…

J’écoute attentivement les conseils, ces trucs ou astuces auxquels je n’ai pas pensé. Cela m’aide mais parfois aussi me mets d’autant plus devant l’immensité de la tâche et la quantité de choses qui m’échappent. Pas facile tous les jours, surtout quand en toile de fond il y a toujours cette question:

est ce que je n’ai pas fait une énorme connerie??

Bref, haut les coeurs, mes brûlures d’estomac et moi on va préparer la nouvelle Newsletter!

[wysija_form id= »1″]

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisse moi un petit mot :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.