Je suis une inadaptée

Je me souviens encore de la première fois que j’ai été contactée par une agence pour un test. Mon bidon et moi étions au repos sur le canapé. Bien au delà du produit, que l’on puisse s’intéresser à moi, à ce que j’écrivais m’avait beaucoup touchée. C’était il y a plus de quatre ans déjà.

Depuis il y a eu bien d’autres tests, d’autres présentations « presse » et d’autres contacts avec des agences. Clairement c’est aussi un des aspects du blogging que j’aime bien, dire le contraire serait mentir. Mais parfois il y a des choses que je ne comprends pas.

Dans mes relations avec les agences j’aime aussi le côté humain. Parfois prendre le temps de discuter de tout autre chose comme de running avec la personne représentant une marque de biberon ou déjeuner et échanger autour de MonPtitProjet avec une personne en charge du pôle beauté d’une agence, etc…point d'interrogation

En toute logique j’aime recevoir des propositions de partenariats ciblées, en lien avec les thèmes que j’aborde: mes poupées ou le running par exemple. D’abord parce que ce sont des domaines qui me plaisent, mais aussi parce que je me dits que l’auteur a fait un minimum attention à ce que je raconte. Il est très rare que je ne réponde pas, même pour décliner (bon sauf si clairement il s’agit d’un envoi en masse, là j’avoue que parfois je ne m’embête pas). Cette semaine j’ai expliqué au représentant d’une marque pourquoi je ne souhaitais pas communiquer sur ses produits et finalement on a passé un bon quart d’heure à parler du marathon de La Rochelle.

Répondre, même par la négative relève toujours de cette logique de rapports humains.

Mais en fait j’oublie souvent un paramètre essentiel, les rapports blog-partenaires sont avant tout des questions de business. Et l’humain n’a pas vraiment sa place dans le business.

Parfois le business est blessant.

Attention, je ne prétends pas être exceptionnelle et que l’on doive me faire des grâces, mais quand tu te rends compte que ton interlocuteur te vois au final comme un blog-sandwich ce n’est pas vraiment agréable. Il y a des propositions qui te font vraiment plaisir, des produits pour lesquels tu sais que tu seras une bonne ambassadrice, dont tu aimeras parler. Et puis il y a un petit grain de sable, un léger contre-temps indépendant de ta volonté et la proposition s’envole parce qu’au final tu peux être remplacée au pied levé.

Le procédé est ce qu’il est, je ne le changerai pas et je n’ai pas envie de lancer une n’ième polémique sur la blogo, il ne s’agit ici que de mon ressenti. D’où le titre, je crois que je ne suis pas adaptée au système. J’ai donc deux possibilités: travailler prendre du recul et accepter (ne pas prendre les choses trop à cœur n’est pas ce pour quoi je suis le plus douée) ou « en tirer les conclusions en me retirant définitivement » des relations avec les agences. Cette dernière solution serait peut-être un peu extrême mais j’y songe. Mon blog est supposé être un espace de liberté, un endroit où je me sente bien, pas une source de prise de tête supplémentaire.

Moi et Moi réfléchissons, nous ne nous sommes pas encore mises d’accord.

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 Comments on “Je suis une inadaptée”

  1. Je crois qu’on passe un peu toutes par là. La première année j’étais en mode youhouououou « tout beau tout nouveau ». Tu sais, tu es trop contente, tu rencontres des gens, tu te fais des copines et même des amies, tu ne vois que le côté Bisounours de la blogo, les partenariats viennent à toi. Tu ne les avais pas prévus mais tu es content de ce petit plus chouette. Et puis, tu t’y perds un peu ou tu déchantes et tu prends du recul. Tu réduis la voilure, tu te recentres sur l’essentiel… Moi je crois que ce qui m’achève c’est quand je vois le cirage de pompes (à double sens) entre marques et grosses blogueuses intersidérales. Je suis déjà bien incapable de faire ça au boulot (ce qui n’arrange pas ma carrière) alors dans un loisir ??? Et quand ça vire boulot aussi genre « ah il FAUT que je publie ce test », c pas possible. C’est un passe-temps, une passion, un espace de liberté comme tu dis, et ça doit rester ainsi sous peine de s’user et d’y perdre le fun et le plaisir…

Laisse moi un petit mot :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.