Et si chacun faisait ce qu’il veut ? [Coup de gueule inside]

Tout le monde connait la maxime selon laquelle la liberté des uns s’arrête là où commence celle des autres.  Alors ok, mais rien ne dit qu’il ne doit pas y avoir de compréhension entre tous.

J’adore les réseaux sociaux, partager sur mon blog, twitter, instagram, facebook, etc… Partager mes envies, mes humeurs, mes idées. Discuter lorsque cela est constructif, mais en aucun cas, à aucun moment mon but n’est de faire adhérer les personnes à mon point de vue si elles ont le leur et qu’elles ne m’ont rien demandé.
FourasJ’ai allaité mes deux poupées pendant assez longtemps : 20 mois pour Louloute et 15 mois pour Poupette. Allaitement vs biberon, sujet ô combien sensible dans la Mamansphère. Plusieurs de mes amies ont fait le choix de donner des biberons à leurs bébés, plutôt que de crier au scandale je les ai soutenues dans leur choix. Attends c’est cool de donner le bib’, tu peux te remettre à boire des bières dès la sortie de la maternité ! D’autres amies allaitent, allaiter c’est super, c’est câlin et tu as toujours un casse-croûte à disposition à parfaite température. Quel que soit le choix que font les parents il sera le bon s’il est fait sans contrainte et sans jugement.

Ma Louloute ayant eu la drôle d’idée de débarquer à 35SA elle avait besoin de complément pour prématuré et était de toute façon trop faible pour téter. Elle a donc été au mixte lait maternel via tire-lait et lait spécial préma dès la naissance. Ce qui n’a pas empêché 20 mois d’allaitement derrière. Donc j’avoue que quand j’ai vu sur les réseaux une mère de préma qui s’insurgeait contre le personnel d’un hôpital qui avait osé donner un biberon à son bout de choux ça m’a énervé.  J’aurais pu lui faire part de mon expérience mais vu la virulence des propos je pense que ça n’aurait servi à rien. J’ai donc choisi de masquer ses publications, comme ça plus d’énervement, hop, je redeviens zen.

Un autre gros sujet de discorde visiblement sur la toile est l’alimentation : protéine de lait de vache, lactose, gluten, végétarien, carnivore, etc… Là encore j’applique la même règle : chacun fait ce qu’il veut ! Je ne viens pas dire qu’il est idiot de se priver de gluten sans avoir passé d’examens confirmant une intolérance juste parce que c’est la mode et qu’un joueur de tennis a apparemment explosé dans sa carrière quand il s’est rendu compte qu’il devait arrêter le pain. Je ne vais pas dire aux végétariens qu’ils peuvent se créer des carences en vitamine B12 en ne mangeant pas de viande du tout, certains pourraient me répondre qu’ils prennent des compléments alimentaires pour compenser. Hum, prendre des pilules fabriquées en chine pour remplacer une molécule que tu trouves à l’état naturel dans la nourriture ? Intéressant comme concept, les lobbies et autre marketers ont vachement bien travaillé.

Mon avis à moi, que je me permets de donner ici, même si personne ne me l’a demandé, parce qu’ici c’est un peu chez moi quand même ; c’est que l’Homme est omnivore, on est supposé manger de tout. En quantité raisonnable, sans excès. Après on peut dévier le sujet sur la façon dont les animaux que nous mangeons sont traités avant de rejoindre nos assiettes mais c’est un autre débat où là pour le coup je trouve effectivement que beaucoup de pratiques sont honteuses.

Bref, revenons à nos moutons. Au final, le message que je voudrais faire passer c’est laissons chacun vivre comme il le sent et faire ses choix. Le prosélytisme pour l’allaitement ou alimentaire ne sert à rien. En ce qui me concerne, on ne me transformera pas en vegétarienne sans gluten ni PLV tout comme je n’exige pas de mes ami(e )s qui le sont de se taper un steak tartare. Donc ce n’est pas la peine d’essayer de me faire culpabiliser.

Les réseaux sociaux c’est comme la télé, quand on en a mare ou quelque chose nous énerve on a un pouvoir extraordinaire, celui de zapper, ou de muter. C’est magique. En ce qui me concerne, surtout en ce moment, je me prends assez la tête dans ma vie réèlle sans en rajouter sur les réseaux.

Tout commentaire est bienvenu, je te demanderai juste de rester poli(e ) et de ne pas taper trop fort. En revanche si c’est pour essayer de me convaincre que j’ai tort, passe ton chemin.

Rendez-vous sur Hellocoton !

11 Comments on “Et si chacun faisait ce qu’il veut ? [Coup de gueule inside]”

  1. J’avoue que je ne comprends pas qu’on puisse se mettre en boule pour ce type de choses, ni porter des jugements d’ailleurs, tu parles d’allaitement et d’alimentation mais idem pour le choix entre couches lavables et jetables et puis le co-sleeping mon dieu que de crêpages de chignons… on fait comme on veut et parfois aussi comme on peut… Parfois je me rends compte de certaines choses chez mon frère ou des amis, rapport à leurs enfants, je ne ferais pas comme ça parfois même j’ai conscience qu’ils se plantent mais jamais je ne dis quoi que ce soit, jamais, seulement si on me demande mon avis. Et tout le monde s’en porte bien comme ça. Par contre quand ces mêmes personnes se permettent des réflexions là je n’accepte pas.

  2. J’en suis arrivée à une conclusion assez scientifique moi de tous ces débats sur les réseaux sociaux … Il ne faut vraiment rien d’autre à avoir à. Faire de sa vie pour perdre tant de temps à essayer de convaincre / diaboliser les autres ! Surtout que si ca se trouve, ceux qui disent que le gluten c’est le mal , peut être qu’ils mettent des fessés à leurs enfants tiens !!

  3. Moi ma conclusion rejoins Chez Pat’, les gens qui s’abaissent à ce genre de débat où n’importe qui d’un minimum sensé voit d’avance qu’il ne peut pas y avoir de gagnant, alors ces gens là sont d’après-moi ceux qui ne peuvent pas se permettre intellectuellement d’avoir des débats sur d’autres sujets, politiques, écologiques, la place des hommes dans l’univers… et surtout, surtout, surtout… ce sont des gens qui ne peuvent pas se permettre de discuter constructivement. Donc moi comme toi et beaucoup d’autres, je pratique la stragégie du « cacher ce post et tous les autres de cette personne » quand je vois une réaction pareille. Je suis bien d’accord que tout le monde a le droit à son opinion, mais du moment où ils n’acceptent pas l’opinion des autres avec respect et maturité, alors ces gens là perdent le privilège de s’exprimer sur mon mini-monde virtuel filtré des réseaux sociaux. Bien dit!!!!

  4. J’ai eu une expérience pas cool sur un sujet semblable. J’ai ecris un post un jour, les pieds dans le plat sur le mot « proximal » qui met des mamans dans des catégories (d’apres moi) en me moquant du mot mais pas du tout des pratiques qu’il y avait derrière (moi même je cododote, j ai arrêté de bosser a l’époque pour ma fille etc). Il y avait de l’ironie dans mon article parce que je venais de lire un post sur un blog pro maternage qui disait clairement que si tu n’allaitais pas, ton lien avec bébé était fichu en gros, pareil si césarienne. Bref mon but était de critiquer ce principe affreux de mettre des mamans dans des classes, proximale ou pas. Sauf que mon article a été partagé sur des forum de maman qui se définissent proximale et elles n’ont pas lu entre les lignes. Les critiques ont été si virulentes, je me sentais totalement incomprise dans mes intentions et dans le message que je voulais faire passer. Bref, par écrit c’est parfois très difficile d’apporter les nuances et j’ai aussi le sentiments que les gens parfois caches derrière leurs écrans font preuve d’une virulence dingue et n’ont pas de recul…c’est dommage, les vrais débats se transforment en guerre des clans et plus personne ne s’écoute.

  5. Je surkiffe ton article! Tous les jours au boulot je suis confrontée à l’allaitement entre les mamans qui ne veulent pas allaiter mais belle maman a dit que c’était bien alors il faut le faire, celle qui donne un biberon et qui culpabilise… J’en passe et des meilleurs. A chacun son choix biberons ou seins du moment que l’on est bien avec sois même. Pour la bouffe même combat, les réseaux sociaux parfois cette plaie. Rien ne me fera changer d’avis vive le burger! A chacun sa façon de vivre et de manger sans être obliger de donner des leçons aux autres. Bisou ma belle g

  6. J’ai été confrontée à ce genre de polémique en dehors des réseaux. Dans la vraie vie. Pendant mes cours de préparation.
    J’avais décidé de ne pas allaiter. Et, étrangement à partir du 8eme mois, je perdais du lait. J’ai eu le malheur de poser la question pendant le cours de prépa, par curiosité. Et on m’a répondue que ct top pour l’allaitement que j’aurai plein de lait bla bla bla.
    Et moi naïvement qui lache un « je n’ai pas l’intention d’allaiter… »
    Si les yeux de toutes les femmes de la salle avaient été des flingues je serais morte 20 fois…

  7. en un mot comme en 100 : MERCI !
    Allaitement, alimentation, religion, politique, et autres, sont des choix personnels, qui ne regardent donc que ceux qui sont impactés.

  8. Je suis du genre chacun fait ce qu’il veut chez soi. 🙂
    Et j’ai de la chance, généralement les gens ne viennent pas me chercher de noises (c’est peut être pacrce qu’ils savent que j’ai sale caractère Lol)

Laisse moi un petit mot :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.