Ma maternité va fermer!

La nouvelle est tombée lundi, et a été confirmée hier. Ma maternité va fermer…

Mon histoire avec cette maternité a commencé un matin de mai 2009. Lorsqu’on a lancé le projet bébé je me suis renseignée un peu partout et j’ai appris qu’en région parisienne il y a certaines maternités pour lesquelles le jour où le petit plus bleu apparaît c’est déjà presque trop tard pour s’inscrire. J’avais entendu beaucoup de bien de la maternité de l’autre côté de la rue, le choix paraissait assez naturel. Ce matin du printemps 2009, arrivée au travail probablement moyennement à l’heure comme d’habitude, une de mes premières actions a été de m’enfermer dans une petite salle de réunion (vive l’open-space) pour m’inscrire. Je me souviens que mon empressement avait fait sourire la femme au téléphone lorsqu’elle avait calculé les dates avec la petite roue.2015-02-10 23.11.42

Il y a eu une parenthèse moins rigolote avec ma semaine d’hospitalisation mais ce n’est pas ce que je veux garder.

Ce que je garde c’est, en route pour la maternité après avoir perdu les eaux, Jiminy qui me demande si je veux aller jusqu’au passage piéton ou bien traverser tout droit « à l’arrache », puis la montée de l’escalier que je redoutais de devoir prendre avec des contractions. L’accueil des sages-femmes, l’installation dans une chambre un peu vieillotte mais on s’en fiche.

Il me reste le souvenir de ceux qui m’ont accompagnée, entourée, dans cette naissance prématurée.

Caroline, la sage-femme qui a su se montrer rassurante même quand on a frôlé la césarienne.

La pédiatre qui, bien qu’elle ait dû m’annoncer que le bébé serait peut-être transféré dans un autre hôpital, m’a déculpabilisée de cette arrivée trop tôt en me disant que ça arrive, parfois. Nous avons d’ailleurs été plus que ravis de la retrouver dans un cabinet privé quelques temps plus tard.

L’auxiliaire de puériculture qui a donné son premier bain à notre Louloute, nous a montré comment faire bien qu’on ait eu un peu peur de la casser.

Pierre, le jeune pédiatre dont j’ai presque eu envie de demander le diplôme la première fois qu’il est entré dans la chambre mais qui s’est avéré être un professionnel à l’écoute et au feeling parfait avec mes poupées. Qui a pris d’infinies précautions pour nous dire qu’on allait rester toute une semaine alors qu’au final avec notre crevette on ne demandait pas mieux.

Pour Poupette tu imagines bien que la question du lieu de naissance ne s’est pas vraiment posée !2015-02-10 23.11.09Je me souviens du gynécologue, très gentil, qui m’a autorisée à manger une fondue ! Qui m’a parlé de mon « contrat de mère », de « l’ombre de mon clocher » et autres expressions que je n’ai pas ré entendues depuis.

Du sage-femme qui m’a examinée à l’aube après une nuit d’angoisse et de contractions. Qui a su m’écouter et me comprendre.

De celle que j’ai vu le jour du terme alors que Poupette n’était pas décidée à quitter son studio et qui m’a proposée de m’admettre dans la soirée pour me déclencher le lendemain matin. Libérée, délivrée !!! Que j’ai recroisée quelques temps plus tard dans un resto mais à qui je n’ai pas osé aller dire bonjour (andouille!).

Cécile qui a été parfaite en ce 22 mars 2013, drôle, humaine, pleine de compassion, qui m’a prise dans ses bras quand les contractions devenaient difficilement supportables (ok, c’était au moment de me poser la péridurale mais ça m’a fait tellement de bien). A qui j’ai repensé souvent et qui a eu la gentillesse un jour de m’envoyer une carte qui m’a beaucoup touchée.

Marie-Jo à qui, le jour de la sortie, j’ai donné rendez-vous pour le petit troisième parce que je l’avais déjà croisée lors de mon hospitalisation et de la naissance de Louloute. Mais apparemment c’est compromis (sauf si j’accouche d’ici le 30 juin 2015. Oh, wait…).2015-02-10 23.32.44

Chaque fois que j’ai le blues je repense à ce lieu qui a été pour moi un véritable petit cocon, une parenthèse de douceur.

J’ai le cœur serré à l’idée que mon hypothétique petit troiz (ce sera un garçon cette fois c’est sûr!) ne naîtra pas là.

Fin mars Poupette et moi avons rendez-vous, pour la visite des deux ans, avec le jeune pédiatre à qui je n’ai plus du tout envie de demander les diplômes. Cette visite sera sûrement la dernière pour nous puisqu’il est quasi sûr que nous n’y retournerons plus. On est d’accord que tous ces gens méritent que je leur amène un maxi panier de cookies ?

C’est comme ça, ma maternité va fermer. Pourtant elle avait un nom prédestiné : Bégin, idéal pour un lieu où au final tout débute.

Edit: si comme moi tu aimes ta maternité, ceci pourrait t’intéresser.

Rendez-vous sur Hellocoton !

43 Comments on “Ma maternité va fermer!”

  1. Moi aussi j’aime beaucoup la maternité où j’ai accouché de mes 3 enfants. En janvier, lors de mon 3ème accouchement, j’avais l’impression d’être à la maison. J’y retrouve mon gynéco et mon pédiatre.
    J’ai appris que mon gynéco partait à la retraite d’ici 2 ans, je sais c’est pas pareil que la fermeture d’une maternité mais bon le projet de n°4 se ferra sans ce gynéco de la vieille école, toujours à l’écoute, me félicitant de ma prise de poids modéré ou non prise de poids, un vieux monsieur qui conduit un biplace à ses heures perdues, qui court toujours mais qui se pose lors des consultations. Je pense qu’en avril, ça sera une des dernières fois que je le verrai à son cabinet. Heureusement j’aurai de ses nouvelles par une connaissance qui pilote avec lui.
    J’ai été un peu longue.
    Je t’embrasse

    1. Mais non tu n’as pas été longue, j’aime bien lire ton témoignage d’attachement à « ta » maternité 🙂 D’ailleurs ça me donne une idée… A suivre!
      Voilà, la sensation de « à la maison » c’est ce que j’aurais voulu pour le petit troiz, avec des gens en qui j’ai toute confiance…

  2. Oooh ça c’est pas cool 🙁 ! C’est triste cette page qui se tourne mais je compatis la notre va fermer dans 2 ans :/.
    Bisouuuuus

    Ps : je dis ouiiiii pour les cookies :p

    1. Donc deuz naitra dans la même mater’ que mini 😉
      Je prévois de faire une énorme fournée de cookies!

  3. Je ressens toujours la même émotion lorsque tu évoques ton histoire avec Louloute et je ne peux m’empêcher de voir les similitudes avec l’arrivée de Jaja The Beat. Ce qui est dingue, c’est la vitesse laquelle se remet la maman physiquement en tout cas. Car psychologiquement, ça change beaucoup de choses.

    1. C’est sûr que psychologiquement, même au bout de 5 ans, le sentiment de culpabilité n’est pas encore parti. Alors qu’elle est en parfaite santé… Jaja The Beat et Louloute sont des warriors!

  4. Et oui je devais y accoucher en juillet 2015 et j’ai appris aujourd’hui que je devais m’inscrire ailleurs. A 4 mois de grossesse le choix d’un petite maternité est quasiment impossible (car il faut s’y prendre tout de suite) je suis furieuse d’être abandonnée comme cela juste parceque l’ARS a décidé de fermer une maternité rentable pfffffff ça me désole et ça me stresse aussi car je pense que je ne vais pas avoir le choix et me retrouver dans une mater niveau 3. Affaire à suivre

    1. C’est ton premier? J’imagine effectivement que ça doit être déstabilisant… Pour Poupette j’ai passé mes échos à Armand Brillard à Nogent, les échos sont bons et le personnel à qui j’ai eu affaire était sympa..

      1. Non c’est mon 4éme!!!! J’ai « testé » St Maurice pour mon premier, ce fut catastrophique, puis les Bluets super, puis Begin car bons échos et très « pratique » pour les visites de mes premiers loulous et donc je voulais faire pareil pour le 4ème…j’espère ne pas me retrouver à Esquirol même si je suis mieux armée que pour mon premier accouchement. Je suis plus en colère que stressée (même si j’ai hâte de trouver une place qquepart pour pouvoir reprendre le cours normal du suivi).
        Je n’aime pas Armand Brillard, l’esprit « pompe à fric » me dérange beaucoup mais les copines qui ont accouché là-bas en sont toutes très contentes.

        1. C’est sûr que c’est aussi ça que j trouvais sympa à Bégin, il n’y avait pas du tout le côté commercial… Catastrophique à St Maurice? :-/ c’est une des maternités petite structure qu’on nous a recommandé s’il y a un petit troiz 🙁

          1. Je pense que je suis mal tombée pour les suites de couches. Le suivi était bon, la sage-femme le jour de l’accouchement super. Par contre les auxiliaires faisaient la course pour terminer au plus vite les bains des bébés!!! Je n’ai eu aucune aide pour la mise au sein. J’ai lancé un appel au secours la nuit car mon fils pleurait sans cesse et on m’a dit que personne n’était dispo pour m’aider (ct pourtant la seule fois où j’avais demandé de l’aide). Je reste persuadée que c’est dépendant des équipes et puis ct il y a 6 ans alors tous les espoirs sont permis 😉

            1. Hello! Tu as trouvé une maternité d’accueil finalement? N’hésite pas à me tenir au courant si tu veux 🙂

              1. J’ai eu beaucoup de chance car j’ai une place aux Diaconnesses, cette maternité correspond à mes attentes (niveau 1 et à priori respect des souhaits d’accouchemet des mamans). On verra bien. J’ai était contactée par Tenon mais les nombreux mauvais retour sur cette maternité m’ont refroidi.

                1. Mon amie Fred Maman de Ouistiti a accouché là bas il y a 15 mois et tout s’est super bien passé. Si tu veux des infos elle sera ravie de t’en donner 😉 (http://mamandeouistiti.com/)

  5. Ah ben zut alors je ne savais pas ça ! Même si j’avais choisi un lieu différent pour mon 2ème car je voulais un suivi global c’était fort pratique pour Vincennes. Comment ça ce fait c’est tout neuf ?!!

    1. C’est pour mieux absorber les activités du Val de Grâce si j’ai bien compris… c’est nul 🙁

  6. oh:( c’est vrai que « notre » marternité c’est un endroit tres particulier auquel on s’attache un peu, surtout à partir du 2eme bebe je trouve
    mais ton petit troiz ( courageuse !!) trouveras son petit cocon a lui 🙂

    1. Oui c’est ce qu’il faut se dire mais là en plus c’était juste à côté, je pouvais revoir certaines personnes comme les pédiatres. Ca permettait de ne pas tourner la page complétement…

  7. Moi aussi j’ai appris la nouvelle par la sage-femme lundi alors que j’avais prévu d’accoucher de mon 2ème là bas après un super séjour en 2012 pour la 1ere. Par contre, je suis un peu démunie et ne sais pas du tout où je vais aller … Trousseau complet et liste d’attente à rallonge. Si vous avez des conseils, je suis preneuse

    1. Je viens d’avoir confirmation qu’il n’y a pas de liste d’attente à la maternité de St Maurice. J’ai une amie qui y a accouché et qui en est très contente. Sinon il y a aussi la clinique privée Armand Brillard qui paraît-il prend à tous les stades de la grossesse. J’espère que cela pourra vous aider.

      1. Effectivement le pédiatre nous a parlé de St Maurice mais effectivement c’est une petite structure si j’ai bien compris donc ça doit être vite complet 🙁 J’ai passé des échos à Armand Brillard et l’obstétricien comme le reste des gens que j’ai vu étaient très biens.

          1. Coucou, alors ce sera Aramnd Brillard finalement? N’hésite pas à me tenir au courant si tu veux 🙂

            1. Oui a priori même si je n’ai pas fait l’inscription. Pas encore de retour de Trousseau pour la liste d’attente. Sinon la cadre de Tenon m’a appelé pour me proposer une place mais il y aura à la période de mon accouchement des travaux dans la maternité et je ne suis pas sûre que le cadre soit idéal du coup (bruit et saleté au rdv).
              En tous cas les sages femmes sont proactives pour trouver des solutions et j’ai été appelé trois fois ce qui est sérieux !

      2. Saint Maurice est une mater de niveau 2, certes plus petite que Trousseau mais qd même plus grande que Begin.
        Est-ce que l’une d’entre vous sait s’il reste de la place à l’inter co de Créteil. Je n’arrive pas à les joindre au téléphone, je vais me déplacer la semaine prochaine mais si vous avez des infos, je suis preneuse!!! 😉

          1. La secrétaire qui m’a contacté à Begin m’a donné une liste de mater et m’a dit de me débrouiller. Par contre à Trousseau, la secrétaire a pris mes coordonnées et m’a dit que je serai recontactée dans 3 semaines maximum et qu’ils me proposeraient une solution. Dans le doute je préfère cherche par moi même.
            Donc on peut dire qu’on est lachées comme ça 🙁

              1. Juste pour rectifier faut savoir mon propos : j’ai été recontactée par une maternité pour me proposer une place. Donc je ne peux pas dire que j’ai été lachée comme ça 🙂 Il fait savoir râler mais aussi reconnaitre qd on se trompe 😉

      3. Bonjour kat. Comme je travaille aux hôpitaux de St Maurice je ne me sens pas d aller y accoucher 🙂 ça sera Armand braillard faute de mieux.

        1. Je n’ai que de bons échos d’Armand Brillard même si la philosophie « pompe à fric » c’est pas mon truc. Je crois que l’on va toute devoir se résigner… 🙁

  8. Merci pour ce petit article, c’est agréable de voir par écrit ce qu’on pense. Moi aussi je m’étais attachée à cette maternité chaleureuse et humaine, depuis la naissance de poussinette début mars 2013. Je me réjouissais de revivre ça avec le prochain en juin, mais j’ai moi aussi appris hier que je devais chercher une nouvelle maternité, c’est étonnamment soudain et déstabilisant comme nouvelle. Espérons que les maternités alentours trouvent vite des solutions…

    1. Mars 2013? On aurait presque pu se croiser 😉
      J’imagine effectivement que tu te réjouissais! Quand je vois comme je suis déçue alors que je ne suis pas enceinte et que le troiz n’est pas encore à l’ordre du jour…
      Une aide vous est apportée pour trouver une autre maternité?

      1. Oui, surtout qu’elle était prévue pour fin mars 😉
        Non il n’y a pas vraiment d’aide, les sages femmes de Bégin ont l’air d’être elles-mêmes prises au dépourvu. Mais les maternités alentours ont été contactées par Bégin et sont donc au courant de la situation. Les secrétaires que j’ai eues au téléphone étaient très compréhensives et disaient faire leur possible pour trouver des solutions pour toutes ces mamans. Je pense que je vais opter pour St Maurice où j’ai pu obtenir un rdv (en plus il y a une vue sur le bois comme à Bégin :)), ça me stresse d’être sur liste d’attente dans plusieurs maternités et d’attendre qu’on m’appelle.

        1. Hello! Alors au final? St Maurice? N’hésite pas à me tenir au courant si tu veux 🙂

  9. Je ne le connais que trop bien ton attachement a cette bulle et le lire me sert la gorge. Je trouve tellement nul de fermer un endroit qui apporte tant de magie, de réconfort et de soutien aux parents et à leurs petits bouts.
    J’ai le blues quand je pense devant la mienne car je n’ai plus le droit d’y rentrer, mais sauf si on déménage à petaouchnok, je devrais pouvoir la retrouver.
    Le maxi panier, ils le meritent et si tu veux leur en faire deux ou trois ou quatre, compte sur mes petites mains pour t’aider à les préparer <3

  10. Géniale cette photo avec ton bidon et bébé une fois arrivé. En tout cas, je connais ça : ma maternité a aussi fermée!! Fautes de gestion… J’étais ben déçue et ne l’ai su qu’après… J’ai la même gyneco qui m’a accouchée et elle m’a donné des news des sages femmes qui sont bcp passé en libéral… Et depuis le batiment est muré! ça fait 3 ans presque!

    1. Là le pire c’est qu’elle est toute neuve et apparemment ce n’est pas une question de gestion, il faut faire de la place pour accueillir des services du Val de Grâce et ils veulent se reconcentrer sur les domaines qui rendent directement service à l’armée 🙁
      Carrément murée, c’est rude!! C’était quelle maternité?

Laisse moi un petit mot :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.