Des jus végétaux dans le biberon?

Il y a quelques temps Parole de Mamans m’a proposé de participer à une rencontre organisée par le Syndicat Français des Aliments de l’Enfance au sujet des jus végétaux dans l’alimentation des bébés. Elle était animée par le Professeur Bertrand Chevallier, Chef du service de pédiatrie de l’hôpital Ambroise Paré à Boulogne et Vice-Président de la Commission nationale de la Naissance et de la Santé de l’Enfant au Ministère du Travail, de l’Emploi et de la Santé, rien que ça !

PtBazar

La rencontre a eu lieu au Petit Bazar une petite boutique-café très sympa dans le 15ème

C’est suite à la découvertes de plusieurs cas de retard de croissance, plus ou moins sévères, que ce Professeur a souhaité alerter sur les dangers que peuvent représenter ces jus dans l’alimentation des tout petits. Il a bien insisté sur le terme « jus » et non « lait » car ce ne sont pas des produits laitiers.

Il nous a expliqué, sans jamais juger, que les parents peuvent choisir de donner ces jus à leurs enfants pour plusieurs raisons :

  • idéologiques, s’ils sont végétaliens et refusent les protéines animales,

  • réactionnelles, par peur des pesticides par exemples

  • médicales, en raison d’une allergie (l’allergie au lait de vache concerne 1 à 3% de la population française).

Dans le cas de l’allergie il a reconnu que parfois les familles ne sont pas suffisamment informées sur les possibilités de substitution.

Les jus végétaux présentent quatre risques pour les tout petits :

  • ils ne contiennent pas ou trop peu de calories,

  • très peu de protéines (sauf le soja qui en a trop!),

  • très peu d’acides gras,

  • PAS de calcium

Alors qu’entre la naissance et un an l’enfant passe en moyenne de 50 à 75 centimètres donc a besoin de tous ses éléments pour bien grandir et construire ses os !

En plus, certains jus comme ceux d’amandes ou de châtaigne, qui sont des fruits à coque, sont allergisants.

La consommation de ces jus entraîne donc un arrêt de la croissance et peut retarder l’acquisition de la position assise et debout !

Ok pour les jus végétaux, mais qu’en est-il des laits d’ânesse, de jument, de brebis ou de chèvre ?

A l’inverse, ils contiennent trop de protéines et le lait de brebis, en plus, est beaucoup trop gras.

Pour le Professeur ces jus et laits autres que le lait de vache sont à proscrire avant un an. Après, afin d’apporter tous les éléments nécessaires l’enfant doit avoir l’équivalent de 500ml de produit laitier par jour.

Certains jus sont maintenant enrichis en vitamines et minéraux mais cela n’empêche pas les carence d’autant que, par exemple, le calcium d’origine végétale est moins bien assimilé que celui d’origine animale.

En ce qui me concerne je n’ai jamais pensé à donner de jus végétaux ou de lait autre que de vache à mes filles mais si j’avais été confrontée à un problème d’allergie je ne dis pas que je n’y aurais pas pensé si on ne m’avait pas donné les infos nécessaires.

Outre les informations sur ces jus, ce que je retiens de cette rencontre c’est qu’en cas de question sur un sujet aussi important que l’alimentation de nos humains miniature en pleine croissance, il ne faut pas hésiter à poser des questions à des pros, lors d’une visite chez le pédiatre, à la PMI…

Si tu souhaites en savoir plus dis le moi et je peux t’envoyer le communiqué de presse qui nous a été remis, il est bien sûr plus précis que mon article 🙂

Je te propose aussi de découvrir trois sites sur l’alimentation de nos bébés :

http://biennourrirmonbebe.com/de-0-a-6-mois/les-recommandations/

http://laitsbebes.com

http://unchefpourmonbebe.com/

Tout ça me fait penser que bientôt Poupette va avoir sa visite des 4 mois (ok, elle les a depuis le 22 juillet mais on est pas à quelques jours près) et que donc le pédiatre va peut-être nous donner le feu vert pour la diversification !! Pour ma Chouquette je crois qu’on avait attendu qu’elle ait 6 mois mais comme elle était préma au final en âge corrigé ça lui faisait 4 mois.

Autant je ne suis pas fan de la cuisine du quotidien, tâche que je laisse bien volontiers à Jiminy, autant j’ai hâte de lui cuisiner purées, compotes et petits plats !

Rendez-vous sur Hellocoton !

12 Comments on “Des jus végétaux dans le biberon?”

  1. Cela fait au moins le dixième articles de blogueuse, relayés via HelloCoton que je lis sur le récit de cette conférence. Je finis par penser que cela est contre-productifs et attire ma méfiance.
    Ce professeur nous apprend que les laits végétaux sont inadaptés au besoin du nourrisson, qu’il en est de même pour le lait de vache ainsi que pour les autres laits d’origine animal.
    Par conséquent seul le lait artificiel est parfaitement « sécure » et produit des enfants en bonne santé.
    Or on sait qu’il n’en est rien.

    Premièrement ce lait n’existe que depuis un siècle il est le fruit de bidouillages scientifiques plus ou moins heureux et d’adaptation plus ou moins bizarres aux réactions des enfants le consommant.
    Il cherche à imiter le lait maternel, alors qu’il n’en est qu’une pâle copie très imparfaite et qui ne garantis pas la bonne santé des enfants.
    (et si on s’éloigne un peu de la propagande on constate que les enfants d’aujourd’hui sont loin de mieux se porter que ceux du XIXéme siècle)
    Donc, je me méfie de tous ces tableaux sur la richesse en protéine de telle ou telle boisson, teneur en graisse, de la soi-disante qualité du lait industrielle au détriment des autres laits.
    Des générations de français ont consommé du lait de chèvre, de brebis, etc… en fonction des régions dans lesquelles elles se trouvaient et elles s’en portaient très bien. Mieux que les générations d’asthmatiques et d’allergiques que créent le lait en poudre.
    Mais ces industriels du lait en poudre financent les maternités, les hôpitaux, encouragent les pédiatres à les prescrire… Les gastro-entérologues à vanter certains de leur mérite.
    Et je serais curieuse de connaitre le sponsor de votre conférence et le nom de son organisateur ?

    Pour moi seul le lait maternel est optimal pour l’enfant.
    Et seulement si la mère a une alimentation équilibrée et saine.

    Tout le reste doit être mis dans la balance du bénéfice/risque et elle n’est pas systématiquement en faveur du lait artificiel (anciennement lait « maternisé » – appellation qui a été interdite)

    1. Si on invite des blogueurs a des conf c’est justement pour qu’on en parle.
      Beaucoup de partis pris dans ce commentaire qui vise justement a dénoncer celui de l’article… Et on vient parler de contre productivité…
      1/ ce qui est dit sur les jus végétaux et vrai pour les enfants comme pour les adultes. Ça induit des carences.
      2/ les enfants du XIXe mourraient d’infection. C’est scientifiquement faux de dire que les enfants d’aujourd’hui sont en moins bonne santé.
      3/ ils ne buvaient pas autant que ça de lait vu que la première source d’alimentation était le lait maternel. Dire que les allergies sont dues aux laits industriels est faux. L’allergie est multi factorielle.
      4/ on peut aussi parler des différents mythes autour de l’allaitement mais je m’en voudrais de pourrir le blog d’une copine
      5/ vous me faites rire avec les financements d’hôpitaux

    2. Bonjour James,

      D’abord, merci de m’avoir lue malgré la multiplication des articles sur le sujet.

      Nous sommes effectivement plusieurs blogueuses à avoir parlé de ces jus, et c’était bien le but de cette rencontre : informer sur les dangers qu’ils peuvent représenter pour les tout petits.

      A aucun moment le Professeur Chevallier n’a dit que seuls les laits artificiels sont sûrs pour les enfants. Le lait maternel est l’aliment le plus adapté (j’ai allaité ma première fille pendant 20 mois et la seconde depuis 4 mois) seulement certaines mères ne peuvent pas ou ne souhaitent pas allaiter (chacun son choix), il faut alors trouver une alternative et les jus végétaux ne sont pas un substitut satisfaisant pour la santé de l’enfant au regard des carences qu’ils entrainent.
      C’est là mon seul propos.

      L’après-midi était peut-être organisée par un syndicat de l’agro-alimentaire mais aucune marque n’a été citée, pas une seule. Pour avoir assisté à des événements sponsorisés par des marques je peux vous assurer que cela n’avait rien à voir.

  2. Et vous, vous me faites aussi rire avec votre syndicat qui organise des conférences. Alors que ces adhérents sont :
    Blédina
    Candia SA
    Distriborg Groupe
    Hero France
    Lactalis Nutrition Santé
    Laiterie de Montaigu
    Laiterie Saint Père
    Materna
    Mead Johnson Nutritionals
    Milumel
    Nestlé France
    Nutriben
    Nutribio
    Nutriset
    Régilat
    Sodilac
    Vitagermine
    Yabon SAS

    Niveau objectivité on repassera.
    Niveau lobbying c’est sur ils sont au top !

  3. Coucou, hé bien moi j’ai lu d’autres choses: la vache a 4 poches pour digérer et nous une seule, comme le cheval! Le lait le mieux serait donc celui de jument. je pense que malheureusement aujourd’hui…. tout est lobbying, pas que pour le lait. On va varier les laitages: fromages de chèvre, lait de vache ou de jument si ça existe! et autres… j’aime pas être mouton 🙂 mais parfois il y a aussi la facilité qd on fait ses courses (et pas courir 25 magasins).

    1. Je ne suis pas médecin mais je pense que varier les laitages ne doit pas être pas mauvais, là il parlait de donner exclusivement tel ou tel type de lait ou jus. En tout cas nous on a toujours donné plein de fromages différents à ma Chouquette, elle adore ça 🙂

Laisse moi un petit mot :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.