Le trail du canal, mon premier trail!

Nous avons passé ce week-end de trois jours au bord de notre océan, ça fait tellement de bien de rentrer, de se laisser par ses envies (et celles des poupées qui ont maintenant leurs petites habitudes), de voir les amis et la famille! Mais ce week-end, comme chaque 1er mai, se tenait le Trail du Canal que Jiminy a déjà fait plusieurs fois mais auquel je n’avais jamais participé.

Motivée par la bonne ambiance et la description fun que m’en avait fait Jiminy, j’ai eu envie de m’inscrire moi aussi. Il y a deux distances, un 12 et un 20km.

N’ayant jamais fait de trail, n’ayant pas d’équipement adéquat et un genou au cartilage en mauvais état, pour une fois, j’ai décidé d’être raisonnable et de me contenter du 12. Sur une telle distance j’étais sûre de m’amuser sans me mettre de pression. Cela dit étant donné que j’ai dû être forfait pour La Réthaise il y a trois semaines, j’avais quand même un peu de stress à l’idée de ne pas pouvoir finir, d’être obligée de marcher tout du long ou de me faire mal.

Nous sommes arrivés sur la ligne moins d’une minute avant que le départ ne soit donné. Un timing serré mais au final parfait.trail du canal

Un peu plus d’un kilomètre de ligne droite sur la chaussée le temps de s’échauffer un peu et, premier embouteillage, première descente pour rejoindre la rive du canal et c’était parti!

Au programme?

Montées et descentes sur des petits chemins sur lesquels on prenait appui sur des racines et des pierres. Une pente plus ardue que l’on a montée à l’aide d’une corde.trail du canal

800 mètres de tunnel longeant le canal et quasiment dans le noir, avec pour seuls guides, des petites led posées sur le sol. Unique moment où je me suis un chouia énervée à cause de personnes qui passaient leur temps à crier « a droite, serrez à droite!! » Alors deux remarques: 1/ On n’est pas dans les escalators du métro donc tu vas te calmer. 2/ si tu es si rapide t’avais qu’à être dans le peloton de tête, les boulets dans mon genre ne t’auraient pas gêné!

Passage sur un terrain de moto-cross dont la pluie tombée dimanche, dans la nuit de dimanche à lundi et les petites averses du matin avaient bien détrempé le parcours. Grosso modo ça donnait des montées et des descentes dans la boue. Mes chaussures pesaient une tonne après ce passage! 🙂 Et j’ai développé une technique, peut-être pas très académique mais assez efficace. Dans la boue c’est comme au ski, quand tu veux monter mets tes pieds en canards (sur 10h10), ça évite de trop glisser.

S’en est suivi une ribambelle de petits sentiers aux grosses flaques d’eau. Au début tu essayes de les éviter et au bout d’un moment tu t’en fous royalement, voire ça devient marrant. Pour une fois que tu peux sauter et patauger dans la boue tranquillou!

A un peu moins de deux kilomètres de l’arrivée, une des épreuves les plus rigolotes, l’échelle de pneus! Comme parfois une photo en dit plus que des mots, je te laisse regarder ici (parce que je sens que je vais mettre trois paragraphes à t’expliquer un truc tout simple).

Là tu penses que tu n’as plus qu’à faire tout droit jusqu’à l’arrivée. Mais… non! Encore une descente, encore un chemin, encore un pont et… des marches. Et puis des marches bien relou, qui sont bien larges donc tu es obligée de faire un pas sur chacune.

Dernière ligne droite et arrivée en apothéose: traverser le canal sur un ponton fait de palettes, suffisamment immergées pour que tu aies de l’eau jusqu’aux chevilles et finir par un saut dans le canal avec de l’eau aux fesses (je fais 1.75m).

Mon genou a tenu bon, en revanche mes chevilles ont pris cher… à un moment je me suis même tellement bien tordue la chevilles gauche que je suis partie en avant, je me suis vue par terre. Et puis non finalement. Après quelques pas vacillants j’ai réussi à rétablir l’équilibre. Ouf!

Au final un vrai régal, une course vraiment sympa, qui change de mes parcours habituels plats et bitumés. Une ambiance et des bénévoles au top. Le trail du canal arrive maintenant exæquo en tête de mes courses préférées avec les 15km de St Martin!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Comments

comments