Mon bidon et moi (semaine 34)

Semaine 34, It’s the final count-down !! Et là, si tu as vécu les années 80 tu dois entendre un air de synthé typique de cette période fluo.

Si non deux possibilités : Google est ton ami ou prends-le comme une simple expression 😉34 SA

Peut-être le stress de ne pas arriver à cette date symbolique de 35 semaines, j’ai encore vécu (et fait vivre à Jiminy) une nuit agitée qui m’a poussée à appeler la maternité à 4h00 du matin car même si je savais bien que je n’étais pas en train d’accoucher, je ne savais plus comment calmer ces put**ns de contractions ! Verdict : Spasfon, prenez un bain et si ça ne va pas mieux venez nous voir.

Résultat deux heures de repos pas franchement réparateur mais ça se prend quand même.

Au réveil plus de contraction mais le ventre endolori comme si j’avais servi de ballon de foot à une équipe de titans ! Donc dans le doute je suis quand même allé à la maternité (j’habite juste à côté).

Ca m’a permis de repérer le chemin exact puisque les locaux ont changés depuis la naissance de la Chouquette. J’ai rencontré un sage-femme qui m’a examiné et m’a fait un monitoring pendant un peu plus de 30 minutes, résultat, pas une contraction, rien ! Ca fait un peu l’effet du pc qui déraille et que, quand l’informaticien fini par arriver, tout fonctionne comme par magie. En l’occurrence je ne me suis pas plainte, tant mieux si ça s’était arrêté d’autant que visiblement ça n’a pas eu d’effet sur mon col. Enfin il m’a quand même dit qu’il ne pouvait pas me garantir que j’irai à terme pour autant…

Le lendemain de cette visite impromptue j’avais de toute façon ma visite du 8eme mois, d’où une légère culpabilité d’avoir débarqué à la maternité 24 heures avant…

Pendant la visite je crois que le gynéco a compris à qui il avait à faire : une nana au demeurant sympa (quoi ? Tu en doute??) mais complètement flippée ! Je lui ai demander de me confirmer quelle était la superficie de ma paroisse (expression obscure qu’il avait employé à notre première rencontre), en fin de compte pas question de paroisse, il s’agit de « l’ombre de mon clocher », beaucoup plus clair, hein ? L’important est que, après précision, cette fameuse ombre va jusqu’au Monop’, Youpi ! Ca veut dire que je peux sortir de chez moi, donc que vraiment tout va bien.

Pour lui mon « contrat de mère » est d’aller jusqu’à 37 semaines, mon utérus et moi allons essayer.

Mais je reste quand même sur mon objectif en deux étapes : dépasser les 35 +1* (terme de la Chouquette) et arriver à au moins 36 semaines. On va pas trop se mettre la pression.

*Oui parce qu’en bonne mère indigne que je suis je me suis trompée de terme pour ma Louloute, après vérification dans le dossier de maternité et son carnet de santé, ce n’était pas 35+3 mais 35+1.

Dans le doute on a quand même bouclé la valise. La dernière fois on a été pris de court, cette fois on ne se fera pas avoir ! Et puis, en plus de la liste, on a pu faire avec l’expérience de la Chouquette et rajouter quelques petite trucs. L’avantage d’habiter juste à côté est que si on oublie quelque chose en 10 minutes Jiminy peut rentrer le chercher (Il s’est offert de nouvelles baskets donc ma jalousie me pousse à le mettre au défi).

Je ne sais pas exactement à quoi Numérobis occupe ses journées mais une chose est sûre, il n’a pas internet là-dedans. Partout on lit qu’à partir de 8 mois le bébé bouge moins parce qu’il a moins de place. Visiblement bébé n’est pas au courant parce que régulièrement je pourrais jouer dans un remake d’Alien, et sans trucage !

Ca et ses crises de hoquets quotidiennes me rassurent parce qu’il paraît que ce sont les meilleurs signes de bonne santé.

Bref, en résumé tout va bien et on approche du but !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Comments

comments