Mon bidon et moi (semaine 29)

Semaine 29, je suis légèrement en retard dans le résumé palpitant de mes semaines d’augmentation de circonférence.

En même temps, tout comme pour la trêve estivale, en ce moment c’est celle des confiseurs donc j’ai une bonne excuse, non ?

Côté bidon tout va toujours bien, ça peut paraître idiot mais j’en suis donc maintenant à la semaine 29 et pour moi être toujours sur mes deux pieds est une petite victoire !

Même si tout le monde m’a répète qu’il n’y a pas de raison, une fois que tu as été hospitalisée, branchée à une perf et monitorée pendant une semaine, interdite de mettre un pied à terre au retour à la maison, avec une sage-femme qui a eu la bonne idée de te dire « 26 semaines ? Ah, vous êtes limite viabilité… », ben t’as le droit d’être légèrement moins zen que celle pour qui tout se déroule à merveille, de l’apparition du petit « plus » au « félicitations c’est un bébé » .

Je savoure donc cette période, d’autant que Numérobis est très actif dans mon bidon, à croire qu’il a décidé de s’offrir des cours individuels de zumba.

Avec la Chouquette qui est régulièrement en mode Chuky, l’idée d’avoir un petit hyper actif m’emplie de peur, de frayeur, me donne envie de dire que je sors acheter une paire de Jimmy Choo et de ne pas revenir, la joie que ressent chaque maman à l’idée d’accueillir sa nouvelle merveille.

Nous avons déjà fait les deux tiers du chemin et début janvier l’approche de la ligne d’arrivée va se faire encore plus concrète. Je commence un marathon médical le 11 avec la 3eme et dernière écho, le 14 c’est la visite avec la personne qu’il ne faut surtout pas froisser (limite j’hésite à lui amener un panier de cookies) : l’anesthésiste et enfin le 17 c’est la visite du 7ème mois.

Après le marathon, on va commencer la valise pour la maternité, ok normalement le terme est prévu le 21 mars mais on ne sait jamais. La Louloute nous a pris par surprise là on est bien décidés à être prêts !

Cette semaine je constate aussi que, aussi sûre que les marées font monter et descendre la mer deux fois par jour, mes inquiétudes reviennent à intervalle régulier. Nous sommes à peu près à mi chemin entre deux visites donc je recommence à imaginer que Numérobis cherche la sortie.

A lire mes états d’âme et inquiétudes qui tournent en boucle tu plains le pauvre Jiminy ? Tu as raison, mais en même temps il fallait bien que je trouve un truc pour ne pas faire mentir la réputation des femmes enceintes puisqu’à côté de ça je suis a-do-rable !

Si si je t’assure : pas d’envie farfelue qui l’oblige à sortir pieds nus dans a neige à 3 heures du mat’ m’acheter un panini nutella avec supplément cornichon (ok, c’est sûrement l’hiver le plus doux qu’on a connu depuis 10 ans, a priori je devrais lui laisser le temps de mettre ses chaussures et puis pas besoin du supplément cornichon, la dose normale est suffisante). Pas non plus de saute d’humeur, en tout cas pas qui le vise lui personnellement, rien de pire que d’habitude et puis ça c’est bien le jeu de la vie de couple ma pauvre Lucette, non ?

Aller, plus que 11 semaines 🙂29 SA

Ici tu peux revenir sur les semaines précédentes!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Comments

comments